Article

PIC Numérique : ouvrons grand les portes du numérique

S’il est un secteur qui recrute dans la région, c’est bien celui du numérique : déjà en forte croissance avant la crise sanitaire, les métiers du numérique ont massivement infiltré nos économies et se sont ouverts à des profils davantage diversifiés. Pour faciliter les reconversions, le PIC propose un éventail de formations en Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le  25/05/2021

Fini les idées reçues

L’image du geek derrière son ordinateur du matin au soir n'est plus d'actualité… Les métiers du numérique couvrent désormais le développement web, la gestion des données et la cybersécurité, mais aussi le graphisme, le community management (gestion de contenu sur les réseau sociaux), le web marketing, l’intelligence artificielle, la robotique… La liste est longue. « Le premier objectif du PIC Numérique, c’est vraiment de faire découvrir ces métiers et de montrer que tout le monde y a sa place » souligne Dominique Bidault, cheffe de projet PIC Auvergne-Rhône-Alpes. « Que l’on peut s’y former et suivre de belles évolutions de carrière, dans des secteurs très divers. »

Attirer les jeunes et les femmes

Avec le boom de la vente en ligne et du « Click and Collect », la digitalisation s’est accélérée et touche tous les secteurs : commerce, restauration, services aux entreprises… Dans la région, 80 000 salariés travaillent dans le numérique et 3 000 offres d’emploi sont publiées chaque année. Les besoins sont tels que les initiatives se multiplient pour attirer de nouveaux profils, en particulier les jeunes et les femmes, encore largement sous-représentées dans le secteur avec un taux de féminisation de seulement 30 %. Ateliers de sensibilisation, forums en partenariat avec la profession, développement du test MRS pour les développeurs (la méthode de recrutement par simulation conçue par Pôle emploi) : plus de 400 événements ont été réalisés en 2020 autour du numérique.

Des formations ouvertes à tous et toutes

Les formations du PIC se concentrent sur les profils peu qualifiés, avec des formations de découverte qui jouent un rôle de tremplin vers les formations certifiantes. En début d’année 2021, 400 places de formation ont été ouvertes dans 14 lots correspondant à différents métiers cibles. « Les formations que propose Pôle emploi comportent toujours une partie d’accompagnement et de remise à niveau » précise Florence Chatelain, référente numérique pour le PIC. « Et dans le cadre de l’axe innovation du PIC, nous testons de nouveaux formats pilote qui seront élargis s’ils portent leurs fruits. Un parcours sans couture basé sur des méthodes de mise en situation est actuellement en expérimentation dans le Rhône par exemple. » D’autres sont en cours de conception ou de validation. 

Plus d'actualités

Article

Embaucher en temps de crise : la recette d’un [...]

Retour sur la belle histoire de l’agence d’Annemasse où la persévérance d’un candidat et de l’équipe Pôle emploi a permis un recrutement réussi malgré la crise.

Article

Inclusion numérique, Pôle emploi expérimente le [...]

Avec son chéquier APTIC, Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’adresse aux demandeurs d’emploi éloignés des services et des usages du numérique. Il leur donne les moyens d’acquérir des compétences fondamentales pour pouvoir être autonomes dans leurs recherches d’emploi et leurs démarches administratives en ligne.

Article

Mobilité résidentielle des demandeurs d’emploi, [...]

Les services de l’Etat et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’engagent au quotidien à favoriser la mobilité des demandeurs d’emploi. Au côté de ses partenaires l'AFPA et les CROUS (de Lyon, de Grenoble et de Clermont-Ferrand), ils mettent en œuvre un dispositif expérimental pour accompagner la mobilité résidentielle des demandeurs d’emploi : Mon logement mon emploi