Avec Symbio, les acteurs de l’emploi et de la formation en ordre de marche

Il aura fallu seulement six mois pour que l’institut des ressources industrielles (iri), la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes développent, ensemble, un plan de formation et de recrutement pour répondre aux besoins spécifiques de l’entreprise Symbio, spécialisée dans les systèmes hydrogène pour la mobilité.

Publié le  09/03/2021

La demande exprimée en juin dernier par Symbio, filiale de Michelin et Faurecia, était précise : recruter en CDI des profils éloignés de l’emploi après les avoir formés aux métiers des systèmes hydrogène pour la mobilité.

L’équipementier rhodanien de 350 salariés a en effet des objectifs de croissance ambitieux – devenir un leader mondial d’ici à 2030 – et a lancé la construction d’une usine de production de piles à hydrogène à Saint-Fons, au cœur de la vallée de la Chimie de la Métropole de Lyon. Pour accompagner cette croissance et préparer l’avenir, Symbio souhaite dès à présent recruter des opérateurs formés aux métiers de l’industrie, mais surtout aux techniques nouvelles et spécifiques des systèmes hydrogène. « Avec des composants chimiques, mécaniques et électroniques, la production de piles à hydrogène demande un savoir-faire particulier indique Rachid Lamchachti, Directeur des ressources humaines. Atteindre nos ambitions suppose alors de travailler sur l’anticipation de l’apprentissage des compétences.

Symbio, qui a fait de l’insertion l’une de ses priorités, s’est donc tournée naturellement vers les acteurs de l’emploi et de la formation. Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes, l’institut des ressources industrielles (iri) et la Région Auvergne-Rhône-Alpes ont répondu présent. Ces derniers ont en effet dû s’adapter rapidement pour co-constuire un plan de formation et de recrutement solide.

Aide au retour à l’emploi

Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes, qui entend « être présent sur les métiers de demain », a ainsi immédiatement alors engagé un processus de sélection de candidats. Sur plus de 200 profils, vingt ont été identifiés et dix suivent, à l’heure actuelle, un accompagnement spécifique. Parmi eux : « Des jeunes avec peu de qualification, des personnes issues des quartiers prioritaires de la politique de la ville, des travailleurs en situation de handicap, etc. », détaille Vincent Mc Coy, chef de projet sur le secteur Énergie à Pôle emploi.

Pour encadrer l’initiative, chacun bénéficie du Contrat d’aide et de retour à l’emploi durable (CARED) porté par la Région et signé avec Symbio. « Ce contrat est important pour ces publics, car il leur permet d’être formés à des métiers d’avenir et d’obtenir un emploi à la suite. Ce qui est plus rare ici, c’est la durée de formation, d’une année. Cela nous oblige à veiller encore plus à la qualité de l’accompagnement », avance Laura Milliard,  chargée de mission thématique à la direction de la formation et de l’orientation de la Région.

20 CDI

C’est à l’institut des ressources industrielles qu’il revient d’évaluer, d’accompagner et de former les bénéficiaires et les formateurs internes de Symbio aux compétences métiers et nouvelles d’une filière en mutation. « Le programme porte sur la maîtrise des aspects techniques, l’acculturation à l’industrie 4.0, l’amélioration continue, le développement personnel et les spécificités liées à Symbio, souligne Jérôme Poure, directeur de l’iri. On anticipe ainsi les besoins de demain. » Grâce à cette dynamique collective, menée dans un temps court, la première promotion qualifiée sortira en fin d’année avec, à la clé, la signature de dix CDI. Et face à la réussite de cette collaboration, la seconde promotion de dix personnes pourrait bénéficier du même processus bien plus tôt que prévu, dès cet été.

Plus d'actualités

Article

Embaucher en temps de crise : la recette d’un [...]

Retour sur la belle histoire de l’agence d’Annemasse où la persévérance d’un candidat et de l’équipe Pôle emploi a permis un recrutement réussi malgré la crise.

Article

Inclusion numérique, Pôle emploi expérimente le [...]

Avec son chéquier APTIC, Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’adresse aux demandeurs d’emploi éloignés des services et des usages du numérique. Il leur donne les moyens d’acquérir des compétences fondamentales pour pouvoir être autonomes dans leurs recherches d’emploi et leurs démarches administratives en ligne.

Article

Mobilité résidentielle des demandeurs d’emploi, [...]

Les services de l’Etat et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’engagent au quotidien à favoriser la mobilité des demandeurs d’emploi. Au côté de ses partenaires l'AFPA et les CROUS (de Lyon, de Grenoble et de Clermont-Ferrand), ils mettent en œuvre un dispositif expérimental pour accompagner la mobilité résidentielle des demandeurs d’emploi : Mon logement mon emploi