Article

Un partenariat pour « couver » les créateurs d’entreprises !

Le 16 février dernier a été signé un accord de partenariat entre Pôle emploi ARA et l’Union régionale des couveuses d’entreprises de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Publié le  29/04/2021

Favoriser l’entreprenariat en couveuse, c’est ainsi permettre au demandeur d’emploi de se lancer en toute sécurité : conserver son statut tout en bénéficiant de ses droits, et de disposer d’un accompagnement renforcé pendant 36 mois maximum, sans s’immatriculer immédiatement et en choisissant à terme, de se lancer ou pas.

Ce partenariat régional avec les couveuses d’entreprises telles que AUXIME ENVOLYS, NUNA, COAGIR COBATIR COSERVIR, vient faciliter les échanges, assurer une meilleure articulation entre le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE) et l’indemnisation par Pôle Emploi et mieux prendre en compte les besoins spécifiques de certains publics, notamment les femmes et les jeunes en Auvergne-Rhône-Alpes.

L’Union des Couveuses d’Entreprise est un réseau national d’établissements qui permettent aux porteurs de projet de signer un Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE) pour tester leur projet de création d’entreprise pendant 3 ans maximum.

jetestemonentreprise.com

 « Pôle emploi est le 1er partenaire financier de votre projet » c’est ce que Delphine BENZONI de la couveuse Auxime Envolys, explique aux porteurs de projets qui ont la chance de pouvoir tester leur entreprise dans un cadre maîtrisé grâce au CAPE.

Elle nous présente en plus de détails les modalités de cet accompagnement : véritable sas de sécurité, la couveuse se charge de fournir un numéro de Siret et une responsabilité civile professionnelle, elle s’occupe de la comptabilité, des fiches de rémunération…

Mais au-delà de ces aspects administratifs, il s’agit d’aider les porteurs de projet à monter en compétences sur tout ce qui fait la réussite de leur entreprise : le réseau, la communication, le commercial... Via des formations individuelles et collectives, les porteurs de projet testent alors leur capacité réelle d’entreprendre sans prendre de risques.

42 % des entrepreneurs à l’essai sortent de la couveuse Auxime-Envolys pour créer leur entreprise et 30 % quittent la couveuse pour reprendre un emploi salarié, car souvent ils ont été repérés au cours d’une mission réalisée chez un de leurs clients.

Stéphanie Gérifaud, directrice de DIGIBAT, nous partage son expérience d’entreprise couvée à Auxime-Envolys :

Directrice communication et marketing dans l’industrie et spécifiquement passionnée du bâtiment, elle songe depuis quelques années à créer son entreprise et s’intéresse particulièrement au digital qui vient transformer les métiers du bâtiment qu’elle connait.

En 2019, elle s’inscrit à l’agence Pôle emploi de Villefontaine où elle présente son projet d’entreprenariat et sa conseillère lui propose des formations adaptées à ses besoins, Mme Gérifaud participe alors à des informations collectives sur l’entreprenariat et le tissu économique local. Rapidement une connaissance lui parle des couveuses d’entreprise, elle intègre la couveuse Auxime-Envolys en mars 2019, son projet est déjà mûri et peut débuter. La relation avec Pôle emploi ne s’arrête pas à la signature du contrat CAPE, car au-delà de son indemnisation toujours versée, elle bénéficie de formations techniques de communication digitale complémentaires à celles proposées par Auxime Envolys autour de l’entreprenariat.

Après 2 ans dans la couveuse Auxime Envolys, elle demande l’immatriculation de son entreprise DIGIBAT, qui devient effective ce 1er avril 2021.

« C’est une chance de pouvoir monter son projet à son rythme, d’être autant accompagné sans la peur de ne pas faire de chiffre et ne pas avoir le temps de créer un projet avec des bases solides pour le pérenniser »

Plus d'actualités

Article

Sourcing recrutement : la suite logique d’un [...]

“Le marché de l’emploi dans notre secteur est plus que tendu. Face à un manque de personnel et d’attractivité, il nous paraissait logique de participer à une réflexion sur nos métiers.”

Article

L’observatoire de Pôle emploi [...]

Dans le cadre de nos missions, nous traitons et analysons de nombreux chiffres sur l’emploi. Nous les mettons à disposition sur notre site dédié, afin que vous puissiez les utiliser au quotidien !

Article

Chômage et demandeurs d'emploi au 4e trimestre [...]

Au 4ème trimestre 2022, en Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A s'établit en moyenne sur le trimestre à 314 510. Ce nombre baisse de - 4,3% sur le trimestre (soit - 14 250 personnes) et de - 10,6 % sur un an.