Recrutements dans la filière nucléaire à l’aide de la MRS : un duo gagnant

Première région industrielle en termes d’emplois, la région Auvergne-Rhône-Alpes est un territoire très dynamique avec ses 14 pôles de compétitivité et ses 18 clusters. Pour autant, de nombreuses entreprises font face à des difficultés de recrutement qui nécessitent d’anticiper pour trouver des candidats correspondant à leur profil d’emploi.

Publié le  25/07/2022

Ainsi, dans la filière nucléaire, « 2000 emplois sont à pouvoir, tous niveaux de qualification confondus » souligne Caroline Jean, la cheffe de projet du DOMEX (Domaine d’Excellence) Nucléaire à Pôle emploi. La région compte en effet 4 centrales nucléaires (Bugey, Cruas, St Alban et Tricastin), auxquelles s’ajoutent les nombreuses entreprises de sous-traitance de la filière nucléaire.

Pour répondre à ces besoins et anticiper les recrutements de demain, la première plateforme virtuelle et mutualisée de traitement des offres intégralement dédiée au secteur du nucléaire, Atom’Emploi, a été créée en juin 2020 avec 11 conseillers spécialisés.

Le pôle de compétitivité dédié au nucléaire civil, Nuclear Valley, travaille ainsi étroitement avec Pôle emploi sur un large panel de profils en tension.
 
Faire converger les bons profils vers les entreprises en recherche de candidats suppose également de nouvelles méthodes de recrutement pour s’adapter en permanence au marché du travail. C’est dans ce cadre que Pierre Morales, chef du développement de l’entreprise Ouvaroff, a fait appel à Atom’Emploi pour trouver des échafaudeurs et des calorifugeurs.
 
Spécialisée dans les opérations de maintenance dans les centrales, cette entreprise de 120 personnes basée au sud de Vienne a eu recours à la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) pour trouver ses candidats.
 
Développée par Pôle emploi, la Méthode de Recrutement par Simulation (plus connue sous le nom de MRS) permet aux entreprises de recruter des candidats sur un poste de travail en sélectionnant les candidats par le biais d’une évaluation de leurs habiletés sur le métier correspondant, sans tenir compte en amont d’un CV, d’un diplôme et/ou d’une expérience.
 
Basée sur l’évaluation d’habiletés, cette méthode innovante permet d’opérer des transferts de compétences d’un secteur ou d’un métier vers un autre en manque de candidats ou de profils adaptés à leurs besoins.
 

Pour l’entreprise Ouvaroff, le recours à la MRS s’est traduit par des recrutements réussis

J’anticipe toujours les besoins car il est impossible de trouver des candidats opérationnels de suite. Avec Atom’Emploi, nous avons organisé une réunion d’information suivie d’une MRS permettant de filtrer en un temps record les habilités essentielles. C’est d’une efficacité redoutable mais pour que ça marche, il faut être ouvert d’esprit. J’ai par exemple sélectionné un boulanger et un bûcheron. A l’issue de la MRS, une formation de 3 mois a été mise en place avant l’intégration définitive au sein de l’entreprise. Cette collaboration m’a déjà permis d’embaucher 20 personnes. Et ce n’est pas terminé

Pierre Morales
Chef du développement de l’entreprise, Ouvaroff

Grâce à la méthode de recrutement par simulation, il est possible d’intégrer des publics plus éloignés par le repérage des aptitudes nécessaires au poste de travail proposé.

En innovant dans les manières de recruter, il devient ainsi possible d’agir avec les entreprises sur les secteurs en tension.

Plus d'actualités

Article

Iron Woman : une formation 100 % féminine en [...]

Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes est partenaire du projet « Iron Woman » conçu par Volvo Trucks et RAS Intérim : une formation à la conduite de poids lourds dédiée aux femmes. Pour promouvoir la féminisation d’un secteur dont les besoins en recrutements sont immenses.

Article

L’emploi saisonnier, un accompagnement [...]

Campagne, mer, montagne : les emplois saisonniers se suivent et… se ressemblent parfois ! Pour aider les saisonniers à travailler tout au long de l’année, Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes propose plusieurs services, dont certains sont conçus en lien avec d’autres régions touristiques françaises.

Article

Chômage et demandeurs d'emploi au 3ème trimestre [...]

Au deuxième trimestre 2022, en Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 330 720. Ce nombre baisse de 0,3% sur le trimestre (soit – 840 personnes) et de 16,4% sur un an. En France métropolitaine, ce nombre baisse de 0,6 % ce trimestre (–15,6 % sur un an).