Article

Christophe Bodennec, histoire d’une reconversion

Pendant des années, Christophe Bodennec était conseiller de vente dans une grande entreprise de téléphonie. Un métier qu’il appréciait pour le contact avec les clients. Suite à un problème de santé qui l’a laissé handicapé, Christophe Bodennec a dû arrêter son métier. Il s’est alors reconverti pour devenir conseiller au sein de Pôle emploi. Un métier différent mais avec un point commun fondamental à ses yeux : le contact avec les gens.

Publié le  11/12/2020

En mai 2019, lorsqu’il a participé à la journée Duoday, Christophe ne se doutait pas encore qu’il serait quelques mois plus tard conseiller Pôle emploi.

Ce Duoday, il y a pourtant participé avec cet espoir : être embauché à Pôle emploi. Cette immersion dans l’établissement public représentait en effet une opportunité pour lui : « J’ai saisi l’opportunité et j’ai gardé cette idée en tête : rentrer à Pôle emploi. »

De la vente, du management… et une reconversion

L’appétence de Christophe pour l’échange avec les autres s’exprimait déjà dans son ancienne activité professionnelle. « J’ai démarré dans la téléphonie dans un magasin à Lorient puis Brest. J’ai terminé en tant qu’expert commercial, je m’occupais du management commercial. » Des échanges, Christophe en avait donc de nombreux, que ce soit avec les clients ou son équipe. Un métier épanouissant pour cette personnalité chaleureuse.

Puis, un jour, « un souci : je ne pouvais plus marcher ». Christophe est déclaré inapte pour son poste qui nécessite d’être debout en permanence. L’ex-conseiller de vente ne se décourage pas et travaille à sa reconversion. Il ajoute immédiatement, dans une note positive qui le caractérise plutôt bien : « ça a été un mal pour un bien : cela m’a permis de faire un point sur ma vie. »

Une reconversion, donc. Vers quel métier ? « Je voulais continuer sur le conseil, puisque c’est ce que je faisais dans la vente, pour les clients comme pour mes collègues. » Toujours cet envie d’échanges. Avec cette précision, importante à ses yeux : « il y a le vendeur qui vend n’importe quoi et il y a le conseiller qui aide son client. » Christophe est de ceux-là.

Une reconversion vers Pôle emploi

Un jour du printemps 2019, un coup de pouce : « j’ai eu une opportunité grâce à Cap emploi de faire un Duoday à Pôle emploi. » Le début d’une reconversion réussie.

Christophe découvre l’activité de l’équipe chargée d’accompagner les entreprises pour optimiser leurs recrutements. Une journée qui a confirmé son envie : « Cette journée n’a fait qu’approfondir ma volonté d’intégrer Pôle emploi, d’aller vers un métier humain. » Il décide de poursuivre et candidater dès qu’une opportunité se présentera.

C’est le cas au printemps 2020 : deux offres sont proposées par Pôle emploi. Christophe postule puis est embauché à Brest, au sein de l’agence Brest Iroise. Au poste de conseiller pour les demandeurs d’emploi cette fois. « Je retrouve la valeur humaine que je recherchais : conseil, aide aux demandeurs, suivi de leur situation. » Le début d’une nouvelle vie professionnelle.

Un environnement de travail adapté

Cette nouveau métier lui convient, notamment parce qu’il peut l’exercer comme il le souhaite. « Je peux travailler debout ou assis, comme je veux. Par exemple, dans mon bureau actuel, j’utilise un support pour les pieds qui me permet de rester assis plus longtemps et réduire les douleurs. »

Et le métier lui-même ? « Aujourd’hui, je me plais beaucoup. Ça va au-delà des intentions que j’avais. L’intégration était excellente, la disponibilité des gens est très bonne et les conseils de mes collègues aussi. Nous sommes tous dans le même bateau et ça se ressent. »

Au début de sa carrière professionnelle, Christophe était en alternance à France télécom. « Ce qui m’intéressais le plus, c’était le contact avec les gens : comprendre un besoin et y répondre. » 24 ans plus tard, si l’employeur a changé, l’approche reste la même : « je ressens qu’il y a un besoin de conseils. Plus on va donner au niveau suivi, plus la personne va se sentir concerné et revenir vers nous. Elle aura envie d’avancer, c’est très positif. »

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.