Article

À Guingamp, Pôle emploi innove pour attirer de futurs employés dans l'agroalimentaire

En développement, les entreprises agroalimentaires guingampaises ont des besoins de personnels conséquents. Pour attirer de futurs employés, la Socopa (groupe Bigard) et Saint-Michel collaborent étroitement avec les conseillers Pôle emploi, à travers des méthodes innovantes. Dans la même optique, des temps forts sont organisés à l'occasion de la semaine des métiers de l'agroalimentaire (du 15 au 20 novembre), et de « L'industrie en fête », le 1er décembre.

Publié le  26/11/2021

« Après les restrictions liées à la pandémie, les entreprises du territoire connaissent une croissance importante, avec des besoins concentrés à un même moment », remarque Bertrand Quémard, responsable d'équipe de Pôle emploi Guingamp.
Suivant l'expansion du groupe de biscuiteries et biscotteries Saint-Michel, le site guingampais – qui produit essentiellement de la crêpe roulée et de la crêpe pliée - multiplie ses débouchés en France et à l'international. Le site costarmoricain prévoit ainsi un agrandissement en 2022, accompagné d'un important plan de recrutement. « Nous prévoyons 50 créations de postes en CDI, sur des postes actuellement occupés par des intérimaires ou des CDD », annonce Jean-Philippe Valet, chargé de recrutement de l'entreprise Saint-Michel. Les besoins portent principalement sur deux types de métiers : en fabrication, des conducteurs de pétrin et des conducteurs de ligne sur les fours ; en conditionnement, des conducteurs de ligne et des opérateurs.
De son côté, la Socopa Guingamp (Groupe Bigard), forte de 180 salariés, a recruté 16 employés en CDI en 2021. « Sur notre site, spécialisé dans la première et la deuxième transformations de viande bovine, l'essentiel du travail est réalisé au couteau, avec une gestuelle particulière. Nos interlocuteurs Pôle emploi ont donc visité l'entreprise pour bien connaître les spécificités du métier », explique Sandrine Grand, responsable ressources humaines de la Socopa Guingamp. Le site prévoit une vingtaine de départs à la retraite dans les trois prochaines années, ouvrant autant de postes. « Par ailleurs, nous allons lancer une activité de surgélation, ce qui aboutira à la création de trois ou quatre postes supplémentaires », précise-t-elle.

« Travailler avec des collaborateurs n'ayant jamais oeuvré dans le milieu industriel »

Face à ces besoins, les employeurs doivent s'ouvrir à toutes les possibilités. « Les dispositifs Pôle emploi nous permettent de faire rentrer dans le circuit des gens complètement éloignés de nos emplois, reconnaît Sandrine Grand. On demande aux conseillers Pôle emploi d'identifier les profils avec un savoir-être qui nous correspond. Pour le savoir-faire, nous formons ensuite de A à Z, en interne ».
« La méthode de recrutement par simulation (MRS), sans CV, nous permet de travailler avec des collaborateurs n'ayant jamais œuvré dans le milieu industriel, abonde Jean-Philippe Valet. Si, lors de son entretien avec Pôle emploi, une personne montre sa motivation et sa capacité de s'intégrer dans une équipe, elle peut ensuite passer un entretien d'embauche sur notre site ». Au-delà du recrutement, Pôle emploi accompagne la formation et l'intégration en entreprise, pour sécuriser l'emploi.

Des temps forts pour découvrir la réalité des entreprises

Dans le cadre de la semaine des métiers de l'agroalimentaire, du 15 au 20 novembre, Pôle emploi Bretagne mène des actions de recrutement aux côtés de la Socopa et de la biscuiterie Saint-Michel.
Le mardi 16 novembre, au matin, était organisée, sur le site de Saint-Michel Guingamp, une rencontre pour présenter l'entreprise, expliquer les projets de recrutement et échanger avec une formatrice de l'école Saint-Michel, le centre de formation de la société.
À la Socopa, le temps fort a eu lieu le 17 novembre. « Après un accueil à 9h, les participants visitent l'entreprise de 9h30 à 11h avant d'échanger avec les collaborateurs du site. Ce type d'actions permet de démystifier ce qui se passe dans un abattoir », assure Sandrine Grand.
En vue de ces rencontres, Pôle emploi Guingamp accompagne les entreprises dans la réalisation de petites vidéos, diffusées sur les réseaux sociaux de l'agence. « Il s'agit de montrer la réalité du travail sur une chaîne de production, la cadence ou le produit à travailler  », explique Bertrand Quémard. Son équipe travaille aussi sur un CV inversé reprenant l'histoire, les valeurs de l'entreprise, les métiers recherchés...
Enfin, le 1er décembre, pour clore l'événement « La semaine de l'industrie », un temps fort « L'industrie en fête » sera organisé au stade du Roudourou. « Dans un premier temps, de 17 h à 19h, l'ensemble des recruteurs seront réunis pour un job dating, des exercices d'habilité seront proposés et un parcours éphémère présentera l'ensemble des métiers, explique Bertrand Quémard.. Et, à partir de 20h, un temps sera consacré aux entreprises, en présence de notre directeur régional, pour qu'elles puissent se connaître et échanger sur leurs difficultés ».

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.