Article

Hôtellerie-restauration : comment Pôle emploi a préparé la réouverture des restaurants

Le 19 mai, les restaurants et bars ont rouvert. Pour les établissements, rouvrir après des mois de fermeture était soumis à un impératif : avoir suffisamment de personnel. Pour atteindre cet objectif, Pôle emploi a anticipé en se mobilisant des mois à l’avance.

Publié le  28/05/2021

Un patient travail d’identification des entreprises et des candidats

« Il fallait éviter d’être pénalisé par manque de candidats. » Pour Muriel Gantier, chargée de missions partenariales à Pôle emploi Bretagne, l’objectif était clair : permettre une réouverture des bars et restaurants dans de bonnes conditions.
« Nous avons mené ce travail dès décembre 2020 » raconte Muriel Gantier. Une double tâche d’identification a alors été nécessaire :
1.    identifier les candidats ;
2.    identifier les entreprises qui avaient besoins de recruter.
Un long travail commence. « D’abord, nous avons procédé à la qualification des profils inscrits chez nous. Pour les profils inscrits dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, nos conseillers ont eu des entretiens avec eux pour savoir s’ils cherchaient toujours dans ces métiers et s’ils étaient encore disponibles. » Passé ce premier rideau, les conseillers ont élargi la recherche : « nous avons aussi détecté des profils qui voulaient se réorienter vers le secteur. »
Il fallait aussi identifier les entreprises qui avaient besoin de recruter. Là encore, Muriel Gantier (Pôle emploi Bretagne) détaille la démarche menée par ses collègues : « les conseillers entreprises ont également fait un travail d’identification des entreprises qui estimaient avoir besoin d’employés pour recenser leurs besoins en recrutement. »

En avril 2021, plus de 100 actions menées pour faire découvrir l’hôtellerie-restauration

Suite à ce travail de fourmi, « nous avons mis en place le mois de l’hôtellerie-restauration [fin mars – fin avril 2021] pour mettre en contact les entreprises qui avaient des besoins et les demandeurs d’emploi que nous avions identifiés. » poursuit Muriel Gantier (Pôle emploi).
Un mois durant lequel plus d’une centaine d’actions ont été mises en place. Parmi ces actions : des promotions de formations, des opérations de découverte des métiers et des sessions de recrutement.
La découverte des métiers était particulièrement utile pour les néophytes. Muriel Gantier (Pôle emploi) cite un exemple : « à Vannes, des demandeurs d’emploi sont venus dans un restaurant pour découvrir les premiers gestes professionnels. Une telle découverte peut faciliter la prise de poste. »
Une démarche d’autant plus utile que « les restaurants et bars ne demandaient pas toujours des profils qualifiés. Ils recherchaient  aussi des candidats avec des savoir-être, ponctuels et rigoureux. » Les candidats pouvaient alors démarrer très vite et apprendre sur le tas.
Durant ce mois de l’hôtellerie-restauration, Pôle emploi a aussi proposé des sessions de recrutement. Pandémie oblige, ces sessions ont été réalisées en ligne. « Nous avons organisé un salon en ligne qui a permis de proposer plus de 84 offres d’emploi. Les entreprises présentes ont reçu 170 candidatures. » détaille Muriel Gantier (Pôle emploi). Au-delà de ces initiatives, des formations de réentrainement aux actes et gestes métiers de l’hôtellerie-restauration sont actuellement en cours pour les demandeurs d'emploi du secteur, sans activité depuis la crise sanitaire, qui ont besoin de se redynamiser avant de reprendre une activité. D'autres actions de formation ont également eu lieu pendant ce premier semestre 2021 afin de permettre aux stagiaires d'être opérationnels au moment de la réouverture des établissements, de la reprise de la saison.
Des actions de promotion du secteur seront à nouveau proposées en juin dans la région Bretagne.

Pour faciliter la prise de poste, l’AFPA met à disposition des logements

« On ne voulait pas que le logement soit bloquant pour les demandeurs d’emploi. » Stéphanie Gicquel-Bui, directrice du développement de l’AFPA (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) Bretagne - Pays de la Loire, pose le contexte.
Pour de nombreux candidats en effet, se loger est difficile, surtout en Bretagne. En cause : la saison touristique qui fait augmenter les loyers. C’est pour faciliter la mobilité et l’emploi des demandeurs d’emploi que la Région Bretagne, Pôle emploi et l’AFPA ont mis en place, ensemble, ce dispositif d’hébergement temporaire. Si la Région Bretagne subventionne chaque année l’AFPA pour assurer l’accueil des stagiaires de la formation professionnelle dans ses hébergements, cet accueil a été ouvert depuis deux ans aux demandeurs d’emploi accédant par un exemple à un CDD ou CDI, pour une courte durée, le temps de trouver une solution plus durable. Cet accueil est désormais élargi aux saisonniers, si les capacités d’accueil le permettent. « Nous savons qu’en Bretagne, l’hébergement des saisonniers est problématique, particulièrement sur la côte où les logements sont chers en saison touristique. » Un obstacle qui peut bloquer certains candidats pourtant motivés pour travailler dans le secteur.
Pour lever cet obstacle, l’AFPA a alors mis à disposition des candidats des logements gratuits ou à loyers très modérés. « Cette année [2021], pour aider les saisonniers, nous proposons 15 jours d’accès gratuit à un hébergement pour des personnes qui ont une possibilité d’emploi sur un territoire loin de chez eux. Ces 15 jours sont renouvelables une fois. » détaille Stéphanie Gicquel-Bui.
Une solution disponible dans toute la Bretagne : « nous avons des centres partout dans la région : Lorient, Quimper, Saint-Brieuc, Saint-Malo… Cela permet d’avoir un déclic emploi plus rapide pour les candidats. »

 

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.