Article

Recrutement : comment La Belle-Iloise recrute et fidélise ses salariés grâce à la Méthode de Recrutement par Simulation

Chaque année, La Belle-Iloise recrute plusieurs dizaines d’ouvriers. Pour faire face aux difficultés de recrutement qu’elle rencontre, l’entreprise de conserverie recourt à une méthode originale : le recrutement par simulation. Le principe de cette méthode créée par Pôle emploi : au-delà du CV, tester les habiletés des candidats. Une manière efficace d’augmenter le nombre de candidats et de fidéliser les recrutés.

Publié le  16/07/2021

«Nous savons par expérience que la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) permet de recruter des personnes plus motivées et que nous avons plus de chances de les fidéliser.» Elsa Robillard, responsable des ressources humaines à La Belle-Iloise, est convaincue par la MRS. À tel point que depuis quelques années, l’entreprise recrute une grande majorité de ses opérateurs et opératrices de production à l’aide de cette méthode.

La méthode de recrutement par simulation (MRS) : tester les habiletés avant le CV

La MRS repose sur un constat simple : les habiletés des demandeurs d’emploi ne figurent pas toujours sur leur CV. Et pour cause : ces capacités nécessaires pour réaliser un travail donné peuvent avoir été acquises dans le cadre professionnel, mais aussi en dehors. Elles peuvent donc être absentes des CV.
Pour valoriser ces habiletés, la MRS propose des mises en situation concrète. L’objectif : tester les aptitudes des candidats.

Pour tester les habiletés que recherchent les employeurs, les simulations sont définies avec ces derniers. Par exemple, dans le cas de La Belle-Iloise, « les sessions ont été créées à partir de nos postes et testées avec nos salariés expérimentés. Cette méthodologie nous sécurise : les aptitudes des candidats sont pré-validées » explique Mme Robillard, responsable RH de La Belle-Iloise.

Moins de turn-over et une plus grande fidélité des recrutés

Chaque année, La Belle-Iloise a besoin de nouveaux saisonniers. Et chaque année, l’entreprise est accompagnée par Pôle emploi pour l’aider à recruter.
Un travail substantiel : « nous accomplissons un énorme travail de recherche de candidats. Ensuite, nous prenons tout en charge après les sessions d’informations animées par La Belle-Iloise » explique Françoise Clémenceau, responsable d’équipe à l’agence Pôle emploi Auray. À l’issue de ce travail, un résultat très positif : « une fois que les candidats vont au bout du processus, ils sont quasiment tous recrutés. »
Mieux : avec la MRS, le turn-over baisse fortement. Une constatation qu’a faite Françoise Clémenceau, à l’agence Pôle emploi Auray : « cette année, La Belle-Iloise a 80 postes à pourvoir. C’est moins que les années précédentes parce que les saisonniers sont fidélisés. » Une meilleure fidélisation permise par des « simulations qui donnent aux candidats une bonne idée de la réalité du travail. »
Une donnée que confirme Elsa Robillard (La Belle-Iloise) : « une grande majorité de saisonniers revient : nous avons un taux de fidélisation de 70 %. » Or, « les difficultés de recrutement nous poussent parfois à recruter directement [sans passer par la MRS] et nous observons que le turn-over est plus important que pour les profils recrutés via la Méthode de Recrutement par Simulation. »
Aujourd’hui, La Belle-Iloise recrute ses opérateurs et opératrices de production majoritairement via à la Méthode de Recrutement par Simulation de Pôle emploi.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.