fröhliche Arbeiter bei der Herstellung von Backwaren und Broten in einer Großbäckerei // cheerful workers in the industrial production of bread in a bakery

Article

Semaine de l’agroalimentaire : des centaines d’emplois à pourvoir dans un secteur porteur

Après une 1ère édition réussie, Pôle emploi, l’APEC et des entreprises de l’agroalimentaire co-organisent la 2e semaine du secteur du 12 au 16 avril. Cinq jours durant lesquels des centaines d’offres d’emploi seront proposées en Bretagne, Pays-de-la-Loire et Normandie.

Publié le  14/04/2021

Tout le monde bénéficie de sa production mais peu connaissent sa réalité. L’agroalimentaire est en effet un des secteurs les plus mal connus en France. Pourtant, « en 2019, nous avons embauché 9 000 CDI. En 2020, plus de 6 000 sur les 3 premiers trimestres », détaille Marie Kieffer, déléguée générale à l’association bretonne des entreprises agroalimentaires (ABEA).

Les chiffres sont clairs : même pendant une crise économique, l’agroalimentaire est un secteur porteur.

Des métiers pour toutes et tous

Les métiers de l’agroalimentaire sont très divers. « On recherche de l’opérateur jusqu’au directeur de site en passant par les managers de proximité », explique par exemple Marie Kieffer.

« L’agroalimentaire a besoin de profils très divers. Le secteur fournit de très belles opportunités dans de nombreuses activités : maintenance, recherche, vente, direction, management, etc. », abonde Frédéric Sévignon, directeur régional de Pôle emploi Bretagne.

Et les offres d’emploi concernent aussi les cadres. Mieux : « les offres de cadres dans le secteur sont ouvertes aux jeunes diplômés », note Olivier Maurin, délégué régional Bretagne de l’APEC (Association pour l'emploi des cadres). Et précise 4 500 offres de cadres dans l’agroalimentaire ont été proposées en 2020 en Bretagne, Pays-de-la-Loire et Normandie.

Beaucoup de demandeurs d’emploi peuvent donc postuler. C’est d’autant plus le cas que les formations peuvent être prises en charge par les entreprises elles-mêmes. Et que l’agroalimentaire recherche surtout des savoir-être.

Le profil type : rigoureux, autonome et apprécie travailler en équipe

Quelqu’un qui a « envie d’apprendre un nouveau métier et qui aime travailler en équipe » : voilà le profil-type selon Marie Kieffer. Frédéric Sévignon prolonge en précisant que « la rigueur et l’autonomie sont particulièrement appréciées. »

Ces savoir-être sont aussi importants parce qu’il y a « peu de formations ad hoc dans notre secteur. C’est pour cette raison que nous formons les candidats », poursuit Marie Kieffer. Une situation qui offre donc « de grosses promotions en interne » pour les salariés du secteur.

Les opportunités pour les candidats sont d’autant plus nombreuses que l’APEC « sensibilise les recruteurs pour des profils auxquels ils n’auraient pas forcément pensé. C’est le cas des jeunes diplômés ou des seniors, par exemple », explique Olivier Maurin.

Une démarche similaire à celle de Pôle emploi : « Notre objectif est de faire découvrir les métiers aux demandeurs d’emploi qui ont des compétences proches de ce que recherchent les entreprises. Car s’il y a des offres, il y a également des difficultés de recrutement. », expose Frédéric Sévignon.

Des formations en interne et en externe

Le directeur régional de Pôle emploi Bretagne est formel : 6 mois après leur formation, 70% des bénéficiaires retrouvent un emploi. « Les profils intéressés ne sont pas toujours formés. Pôle emploi leur propose alors une formation adaptée. » Une manière d’augmenter les chances d’être recrutés pour les candidats.

Les entreprises du secteur forment aussi par elles-mêmes. « On recrute avec et sans diplôme grâce aux formations directement dans les usines », poursuit Marie Kieffer. Des usines « présentes partout en Bretagne » et « à taille humaine : 100 à 200 personnes pour la plupart ».

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.