Article

Un contrat d’engagement jeune pour ouvrir la route de l’emploi

La proximité que le CEJ crée entre le conseiller et le jeune demandeur d’emploi constitue un véritable atout pour construire un parcours de retour vers l’emploi. Exemple avec Mohamed qui a obtenu en quelques mois le Titre professionnel dont il rêvait.

Publié le  28/12/2022

Début mars 2022, Mohamed, âgé de 22 ans, fait partie des premiers signataires du Contrat d’engagement jeune (CEJ) à l’agence Pôle emploi de Bourges Prospective. Il a travaillé deux ans dans le domaine de la restauration mais souhaite avant tout devenir chauffeur poids lourd.
Dans le cadre du CEJ, il participe à différents ateliers – Connexion Emploi, rédaction du CV, lettre de motivation… – et recherche avec son conseiller CEJ, Hassan, les formations et financements possibles pour son projet professionnel : le binôme repère ainsi un Titre Professionnel Conducteur Routier, proposé par l’organisme de formation Malus à Bourges. Une réunion d’information étant programmée en avril, Hassan y inscrit Mohamed mais celui-ci doit au préalable effectuer une immersion professionnelle dans ce secteur du transport. « Le délai presse, Nous sommes à une quinzaine de jours de la réunion d’information, raconte Hassan. Mohamed rencontrant des difficultés à trouver une entreprise en mesure de l’accueillir, j’en parle avec une conseillère entreprises qui me communique les coordonnées de la Banque alimentaire du Cher, susceptible de le recevoir en immersion. Lors de notre rendez-vous hebdomadaire, nous sollicitions l’employeur qui propose de recevoir Mohamed dans la semaine ». Après un entretien, il a ainsi pu réaliser son immersion au côté d’un chauffeur de la Banque alimentaire ; une expérience positive qui a confirmé l’intérêt du jeune homme pour ce métier. Cependant, deux jours avant la réunion d’information, Mohamed reçoit un appel de l’organisme de formation l’informant qu’il ne pourra finalement pas y participer du fait d’un nombre trop important de candidats.

Ayant évalué ses efforts, tant dans le respect des engagements que dans son implication, Hassan décide de se porter responsable de la candidature de Mohamed auprès de l’organisme de formation, qui accepte alors de maintenir son inscription. Mohamed a ainsi pu participer à la réunion d’information avant de réussir les tests et l’entretien final. Il a intégré la formation en mai et l’a terminée en septembre avec, à la clé, l’obtention du Titre professionnel de Conducteur routier.

Un bel exemple de la proximité que le Contrat d’engagement jeune permet de créer entre le conseiller et le demandeur d’emploi au service de son retour à l’emploi.
Quant à Mohamed, il « tire franchement un bilan très positif du CEJ. C’est un dispositif qui permet d’avoir une réelle proximité avec le conseiller et cela m’a mis en confiance. Pour le contacter, il suffit d’envoyer un message, c’est facile. Et puis le CEJ permet de garder un rythme avec des activités chaque semaine ».

Pourvu de son titre professionnel, Mohamed ne devrait avoir aucun mal à trouver un poste dans les transports routiers, un secteur sujet à de fortes tensions de recrutement actuellement.
Bonne route à lui !

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

82,8 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.