Article

Anticiper pour recruter efficacement

Pendant toute la période de crise sanitaire, l’équipe entreprise de l’agence de Reims travaille sur chaque profil pour répondre le plus rapidement possible aux offres prioritaires et assurer un service de qualité. Un travail en anticipation, pour être réactif dès la reprise.

Publié le  09/06/2020

«Au début du confinement, nous avons reçu énormément d’offres d’emploi d’auxiliaire de vie. C’était déjà un métier en tension, et la crise sanitaire n’a rien arrangé à cela. Il n’est pas toujours évident de trouver les personnes qui correspondent aux particularités de chaque service » explique Anaïs Trousset, conseillère équipe entreprise à l’agence de Reims Mont d’Arène. «Avec l’équipe, nous nous sommes attelés à la mise à jour du fichier en appelant 210 demandeurs d’emploi. On a pu actualiser les compétences de chacun pour ensuite mieux les placer. Le fichier est beaucoup plus clair, nous avons une meilleure visibilité, et une quarantaine de candidatures ont été envoyées.» Côté demandeurs d’emploi, l’efficacité est saluée. «On a eu des retours d’auxiliaires de vie, très satisfaites car nous avons mis en avant leur CV et donné des opportunités à celles qui avaient peu d’expérience. »
Avec la crise sanitaire, certains employeurs sont moins exigeants en termes d’expérience professionnelle : «une personne avec peu d’expérience mais bien diplômée avait toutes les chances d’être prise, de même pour celles qui n’étaient pas motorisées.» Aujourd’hui, elles sont encore nombreuses à travailler. Cette période de confinement est aussi l’occasion pour les demandeurs d’emploi de mettre les CV à jour. «On leur demande de vérifier leur CV pour qu’il soit bien à jour, dès que ce dernier est en ligne, l’équipe l’envoie aux recruteurs

Anticiper c’est surtout garder le contact avec les employeurs et les demandeurs d’emploi


Anticipation, réactivité, efficacité : un déconfinement réussi

Pour le déconfinement, un travail d’anticipation est mis en place. « Il y a un grand besoin de recrutement pour les métiers d’agent de sécurité, nous avons collaboré sur le fichier pour savoir qui étaient les plus aptes à travailler dès le déconfinement et, par la suite, des offres sont arrivées. Ici aussi, le fichier étant partagé avec tout l’équipe, nous pouvons travailler sur chaque profil. » Plusieurs candidatures ont été retenues et certains demandeurs d’emploi passent encore des entretiens.
« Nous avons également eu quelques offres de coiffeurs dont une en cours. Nous avons contacté 52 coiffeurs et dix d’entre eux étaient d’accord pour travailler dans ces conditions particulières. Deux sont retenus pour l’instant. »

Aujourd’hui, il faut anticiper de la même façon pour le secteur de la restauration, le drive, les extra et les services, car les bars et restaurants peuvent désormais réouvrir. «S’il n’y a pas d’offre, au moins nos fichiers seront à jour. S’il y a des offres, alors nous pourrons répondre rapidement à la demande. Notre travail d’anticipation est bénéfique dans tous les cas, il permet une certaine qualité de service.» Durant la période de confinement, près de 550 offres ont été annulées. «Aujourd’hui, nous appelons les employeurs pour savoir si certaines peuvent à nouveau être d’actualité.» Anticiper pour Anais, c’est surtout garder le contact avec les employeurs et les demandeurs d’emploi. «Le but est de gagner du temps et de l’efficacité en travaillant sur les fichiers. Cela fonctionne, nous avons de bons retours des entreprises, elles nous remercient pour le suivi.»

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.