Article

ReStart : un Créathlon dans les Ardennes

C’est parce que la création d’entreprise s’assimile bien souvent à un véritable marathon, entre plan de financement, incubation, étude de marché ou recrutement, que les équipes de Céline Geoffroy, responsable de la Pépinière d’entreprises Ardenne Métropole, ont imaginé un Créathlon pour que chaque créateur, quelle que soit la maturité de son projet, trouve un expert à qui parler. Explications.

Publié le  04/10/2021

Comment est né ce projet de Créathlon dont la 2e édition s’est déroulée le 14 septembre dernier ?

La pépinière d’entreprises Ardenne Métropole héberge déjà plusieurs structures d’aide à la création d’entreprise. Avec nos partenaires, Initiative Ardennes, France Active Champagne-Ardenne, Set Up, l’Adie, la BGE Ardennes, l’incubateur d’entreprises Rimbaud’Tech, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, la Chambre de Commerce et d'Industrie, le Réseau Entreprendre Champagne-Ardenne, les collectivités locales, la région Grand Est et bien évidemment Pôle emploi, on a imaginé une fête de la création. Et pourquoi pas faire une analogie avec le sport ? Les liens et les parallèles sont évidents, et en même temps ça désacralise un peu le conseiller création. On n’arrive pas avec des étiquettes, des fonctions et des structures. On gomme un peu qui on est et on remet le porteur de projet au centre de cette journée tout simplement. Le but c’est qu’il trouve en quelques heures, en un même lieu, la pépinière, tous les conseillers, les spécialistes de toutes les formes d’entrepreneuriat et qu’il rencontre de jeunes entrepreneurs venus témoigner de leur création. En résumé, c’est un concentré de bonnes idées et de contacts dans une ambiance dynamique et sportive. D’ailleurs on pense peut-être à se délocaliser l’année prochaine, dans un stade par exemple pour s’ancrer encore davantage dans le sport. C’est une piste.

En résumé, c’est un concentré de bonnes idées et de contacts dans une ambiance dynamique et sportive», Céline Geoffroy, Pépinière d’entreprises Ardenne Métropole »


Comment travaillez-vous avec les équipes de Pôle emploi ?

Nous connaissons très bien nos interlocuteurs à Pôle emploi. Nous partageons les mêmes objectifs. On se rencontre souvent et nous allons en agence présenter notre offre de service. C’est intéressant pour les conseillers de bien comprendre cet univers où on est très nombreux à œuvrer. Je suis également promoteur d’Ardan et je constate que l’information des conseillers est très importante. A la pépinière, on accueille la boutique de gestion gère Activ Créa, la prestation dédiée à la création d’entreprise. C’est un dispositif très intéressant qui permet au demandeur d’emploi de travailler une dizaine d’heures sur son projet avant de se lancer. Car même s’il s’agit d’un micro projet, il faut le penser suffisamment en amont pour le faire perdurer sur le long terme. Chaque projet doit être étudié quelle que soit sa taille pour lui donner toutes les chances de vivre plus qu’un an. Et nous, tous les acteurs de la création d’entreprise, sommes là pour ça. De l’autre côté, j’accompagne aussi des entreprises qui cherchent à embaucher. Donc on a aussi besoin de Pôle emploi pour nos recrutements. C’est une boucle vertueuse.

Comment se porte la création d’entreprises dans les Ardennes ?

En France, la création d’entreprise a le vent en poupe, portée notamment par le statut d’auto-entrepreneur. Aujourd’hui, on peut être salarié et entrepreneur, étudiant et entrepreneur, retraité et entrepreneur. Par la force des choses, on a donc plus de création. A la pépinière, on a constaté un effet confinement. On a de nombreux profils qui, avec le confinement et l’effet télétravail, ont remis en cause leur manière de travailler. Beaucoup ont souhaité se rapprocher de leur famille. C’est comme cela qu’on a vu revenir dans les Ardennes de nombreux porteurs de projets suite à des expériences professionnelles un peu compliquées. Des cadres notamment qui ont profité de ce coup d’arrêt pour phosphorer à de nombreux projets.  Et ça va de la maintenance d’éoliennes à la communication en passant par l’isolation des bâtiments. Ils se sont rendu compte qu’ils ne voulaient plus être un numéro dans une boite. Et ils ont voulu franchir le pas en retournant près de leurs familles.

«La vidéo teasing de l’événement a été réalisée par les jeunes de la Mission locale qui se forment actuellement aux métiers de l’image. Ils ont assuré ! Et c’est important pour nous également de leur mettre le pied à l’étrier en matière de création. C’est cohérent avec notre démarche ».

Voir la vidéo

Connaissez-vous l’Acre ?

L’Aide au créateur ou repreneur d’entreprise (Acre), accordée par l’Urssaf, permet de bénéficier d’une exonération temporaire des cotisations sociales, et d’un maintien temporaire de la protection sociale et des minima sociaux
Les demandeurs d’emploi indemnisés peuvent opter pour l’Aide à la reprise et à la création d’entreprise (ARCE) sous réserve de l’obtention de l’ACRE et ainsi recevoir 45 % du montant de leurs allocations-chômage sous  forme de capital versé en deux fois.
Le maintien des allocations se fait sous certaines conditions.
Ces dispositifs permettent d’accompagner au mieux financièrement les créateurs et les repreneurs pour les aider à viabiliser leur projet et à créer leur entreprise.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.