Communiqué de presse

Des talents féminins dans le bâtiment

Le saviez-vous? La part des femmes dans le bâtiment progresse. Si elle était de 8,6% en 2000, elle est désormais de 12,3%*. Afin de poursuivre cette dynamique, et répondre aux besoins en recrutement du secteur du bâtiment sur le Bassin Minier, Les Apprentis d’Auteuil et Pôle emploi se mobilisent avec la mise en place de la formation «Des talents féminins dans le Bâtiment». Pour cette deuxième édition, douze demandeuses d’emploi se forment actuellement aux métiers de plaquiste, peintre, menuisière...

Publié le  07/12/2020

Elles ont entre 22 et 41 ans et ont décidé de se reconvertir dans les métiers du bâtiment. Accompagnées par Pôle emploi, c’est après la découverte du secteur lors d’immersions en entreprises que ces 12 femmes ont confirmé leur choix et intégré la formation «Des talents féminins dans le Bâtiment».  

Depuis le mois septembre, elles sont accueillies au centre de formation professionnelle Sainte Barbe, à Loos-en-Gohelle, mais aussi dans 6 entreprises partenaires. Là-bas, elles y acquièrent des compétences et des gestes techniques professionnels dans plusieurs métiers du 2nd œuvre (menuiserie, plaquisterie, peinture, pose de sols souples…) qui répondent à des besoins importants de main d’œuvre identifiés sur le bassin dans le cadre de l’Engagement pour le Renouveau du Bassin Minier (ERBM). 

Leur formation se poursuivra jusqu’à la fin du mois de janvier 2021. A l’issue, des contrats de longue durée leur seront proposés par les 6 entreprises partenaires. 

Durant cette formation, les participantes bénéficient également d’un accompagnement par Apprentis d’Auteuil pour lever d’éventuels freins périphériques à l’emploi concernant les pans social, administratif, logement. 

Lors de la première édition, en 2019, sur 6 femmes engagées dans l’action, trois ont signé un contrat de travail en alternance dans le domaine du BTP et une a engagé une formation toujours dans le domaine du bâtiment. 

3 QUESTIONS À MANUEL HONNART, LEUR FORMATEUR

D’APRÈS-VOUS, QUELLES SONT LES COMPÉTENCES ATTENDUES PAR LES ENTREPRISES ?

 « Avec cette formation, on travaille en partenariat avec plusieurs entreprises et nous leur avons demandé ce qu’elles attendaient des stagiaires. La plupart sont sur la revalorisation du bassin minier et la rénovation. A la fin de la formation, nous aurons des personnes formées selon la demande client : on travaille sur les aplombs, pour coller aux besoins du terrain pour que dès qu’elles sortent de formation, elles soient employables. Nous travaillons sur les habilitations, sur la sécurité (travaux en hauteur, électrique, échafaudage). Elles ont donc la technique et les conditions requises pour intégrer un chantier. C’est une formation sur-mesure. » 

ACCOMPAGNEZ-VOUS LES STAGIAIRES SUR L’ENSEMBLE DE LEUR PROJET ? 

« C’est un projet qui a eu le temps de mûrir. Elles avaient l’envie de faire ce métier. Elles se retrouvent dans le travail mis en place. Nous faisons des points pour parler de leur suite professionnelle, et on définit sur quel type de métier elles s’épanouiront le mieux. Pour les stages pratiques, on va les orienter vers les entreprises où nous savons qu’elles seront à l’aise. Certaines iront en menuiserie, d’autres en peinture. LE but : un retour à l’emploi pour les 12 stagiaires. » 

LES FEMMES ONT-ELLES LEUR PLACE DANS LE SECTEUR DU BÂTIMENT ?

 « Les femmes ont toute leur place dans le bâtiment. De plus en plus, nous avons des femmes d’ailleurs ! Il ne faut pas regarder le côté féminin, il faut regarder la personne ! IL n’y a pas à avoir de préjugés. C’est à la personne de regarder les choses en face. La femme a tout à fait sa place dans le bâtiment. Je suis formateur depuis 14 ans et c’est mon 3e groupe de femmes. J’ai formé des maçons (et elles maçonnent aussi vite que les hommes), des finisseuses. Toutes sont en poste et font ce qu’elles ont envie de faire. Sur les chantiers, elles savent se faire respecter et elles vont à la même vitesse. C’est un monde où on parle fort, mais c’est un monde où il y a du respect. »

« J’ai envie de dire aux entreprises : venez voir ! » 

Voir l'article complet sur pole-emploi.fr

 

À propos de Pôle emploi

Pôle emploi est l’opérateur public de référence du marché de l’emploi. Dans le cadre de sa mission de service public, l’établissement s’engage à garantir l’accompagnement des demandeurs d’emploi dans leur recherche d’emploi et à répondre aux besoins de recrutement des entreprises. Pôle emploi s’appuie sur près de 900 agences de proximité et relais et le site pole-emploi.fr reçoit 42 millions de visites par mois. 

 

À propos d’Apprentis d’Auteuil

Fondation catholique reconnue d’utilité publique, acteur engagé de la prévention et de la protection de l’enfance, Apprentis d’Auteuil développe en France et à l’international des programmes d’accueil, d’éducation, de formation et d’insertion pour redonner aux jeunes et aux familles fragilisés ce qui leur manque le plus : la confiance. Apprentis d’Auteuil accompagne plus de 30 000 jeunes et familles dans près de 240 établissements. Ces jeunes lui sont confiés par leur famille ou par l’Aide sociale à l’enfance. La fondation dispense 75 formations professionnelles dans 12 filières. A l’international, Apprentis d’Auteuil a choisi d’agir en partenariat. La fondation mène des actions dans plus de 31 pays aux côtés de ses 59 partenaires locaux. 

Dans les Hauts-de-France, Apprentis d’Auteuil accompagne 2 000 jeunes et familles au sein de 17 établissements dans l’Oise, la Somme, le Nord et le Pas-de-Calais. Elle fait de l’insertion des 16-30 ans sa priorité, et développe des programmes pour lutter contre le décrochage scolaire, faciliter la mobilité, développer l’apprentissage et favoriser l’insertion. 

 

À propos du Centre de Formation Professionnelle Sainte-Barbe

En lien avec la dynamique locale, engagée dans la 3e révolution industrielle, le CFP Sainte-Barbe veut être le maillon entre les jeunes qui cherchent un avenir et les entreprises du bâtiment en demande de jeunes qualifiés, formés aux dernières techniques « vertes ». 

Ce centre s’intègre dans le projet de la ville de Loos-en-Gohelle autour de l’ancien carreau minier « 11/19 » transformé en plateforme du développement durable. Chaque année, 150 apprentis et stagiaires en formation continue y sont formés aux différents métiers du bâtiment, et notamment aux nouveaux métiers de l’éco-construction et de l’éco-rénovation. De fait, toutes les formations/qualifications proposées intègrent des modules Bâtiment Basse Consommation-BBC. 

L’accompagnement personnalisé et renforcé proposé aux apprentis permet des ruptures de contrat d’apprentissage beaucoup moins fréquentes et un taux réussite aux examens bien meilleur. 

Le Centre de formation professionnelle Sainte-Barbe participe à la dynamique Euralens, label attribué à des initiatives exemplaires, originales et innovantes qui contribuent à bâtir l’identité collective de la « métropole durable d’Euralens ». 

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.