Article

De demandeur d’emploi à recruteur : Pôle emploi innove pour accompagner les entrepreneurs

Aider les jeunes créateurs d’entreprise à recruter et à développer leur activité, c’est aussi ça l’accompagnement de Pôle emploi pour ceux qui ont franchi le pas de la création d’entreprise. Isabelle Buquet, conseillère entreprise à Dieppe a accompagné Jean-Paul Spitz dans le recrutement de ses futurs salariés. Un parcours professionnel marqué par l’entreprenariat.

Publié le  17/10/2022

Jean-Paul Spitz, quel est votre parcours professionnel ?

Jean-Paul Spitz : J’ai toujours travaillé dans le commerce comme autodidacte. Les bonnes rencontres m’ont aidé à évoluer dans ce secteur. J’ai ouvert une première entreprise à Dieppe un an avant la COVID, une activité de grossiste détaillant. J’ai ensuite lancé avec mon associé actuel, qui avait déjà créé une entreprise, l’Ambassade du barbier qui a vu le jour début septembre 2022.

Pouvez-vous nous parler de votre entreprise ?

JPS : L’Ambassade du barbier est une entreprise de grossiste détaillant pour les professionnels de la coiffure spécialisé pour les hommes. Il faut savoir que le métier de coiffeur homme s’est perdu au fil des années et qu’il est aujourd’hui en plein renouveau.

Nous avons créé des partenariats avec des professionnels de la coiffure homme et avec des centres de formation pour travailler spécifiquement les produits dédiés aux hommes. Les emplois que nous proposons sont des postes de VRP, des personnes de terrain et nous avons également un site web.

Comment avez-vous été accompagné par l’agence Pôle emploi de Dieppe ?

JPS : J’ai été accompagné par ma conseillère Pôle emploi, Mme Buquet, pour organiser les recrutements de nos futurs collaborateurs.

Isabelle Buquet : M. Spitz, en tant que demandeur d’emploi, a participé à un atelier en visio de présentation des différents services Pôle emploi et de la plateforme Sphère emploi. A la suite de cette présentation, il a souhaité échanger sur son projet de création d’entreprise. Il était en cours de création d’une société de distribution de produits cosmétiques et m’a fait part de son besoin de main d’œuvre pour démarrer son activité. Nous avons donc vu ensemble quel service serait le plus adapté à son besoin.

Quelle stratégie avez-vous lancé avec Pôle emploi pour vos recrutements ?

JPS : Avec mon associé, nous recherchons plusieurs salariés dans toute la France. Nous avons déjà recruté une collaboratrice confirmée dans le sud et nous recherchons des personnes avec permis B, c’est notre seul critère. Une expérience dans la vente ou le secteur de la coiffure n’est pas nécessaire, il faut juste que le candidat soit autonome, rigoureux et qu’il sache planifier son temps de travail. Je les formerai sur le terrain. Nous pensions qu’il serait plus facile de recruter, nous avons sollicité Pôle emploi Dieppe pour nous aider à trouver nos candidats. 

IB : Je lui ai tout naturellement proposé de tester un nouveau service pour faciliter ses recrutements : le Chat live Sphère emploi. Les profils recherchés étant ouverts, seule condition la validation du permis B, le chat live était un bon moyen pour cibler un grand nombre de demandeurs d’emploi.

Via la plateforme Sphère emploi, destinée aux demandeurs d’emploi les plus autonomes, nous créons un évènement avec un employeur où peuvent se positionner directement les personnes intéressées par le recrutement. C’est un outil supplémentaire pour assurer des évènements en direct, les échanges se font par écrit accompagnés d’un visuel qui présente l’entreprise et les postes proposés. Ainsi nous touchons un panel de demandeurs plus large et c’est un bon moyen pour une entreprise de se faire connaître.

JPS : Les codes du recrutement ont changé, c’est à moi de « vendre mon entreprise » et non l’inverse. Le tchat live que m’a proposé Isabelle Buquet est à tester. C’est une nouvelle expérience pour moi en tant que recruteur, on doit s’adapter au nouveau marché du travail et au recrutement via les réseaux sociaux.

Si une personne souhaite rejoindre votre entreprise, que doit-elle faire ?

JPS : Elle me contacte directement ! Le CV n’a pas tant d’importance, les candidats peuvent m’envoyer une belle lettre de motivation pour mieux les connaître. Ce qui est primordial pour moi c’est l’attitude et que ça croche bien avec l’équipe. La passion ne s’apprend pas, un métier lui s’apprend.

Quels conseils donneriez-vous aux futurs créateurs d’entreprise ?

JPS : Je dirai qu’il faut oser se lancer et bien étudier son projet, savoir si le marché est porteur. La seconde chose est de ne pas se lancer seul, il faut être accompagné avec un associé par exemple et avoir un soutien au quotidien pour faire face aux imprévus. 
Avec la période COVID que nous venons de vivre, je me suis aperçu qu’il était aussi important de créer des partenariats avec des pairs pour s’entraider et échanger sur son projet. Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide extérieure comme avec la CCI.

« Etre confiant dans son projet, y croire et s’entourer des bonnes personnes.
Ecouter leurs conseils et oser en demander. »

jp spitz.jpg

Voici mes 4 conseils pour les futurs créateurs : avoir un associé ou contacter une banque avec un apport financier, être soutenu, analyser le marché et être confiant dans son projet. 

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

81,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.