Communiqué de presse

4e Semaine de la création et de la reprise d’entreprise

Un événement national dédié à l’entrepreneuriat et au retour à l’emploi du 27 septembre au 1er octobre 2021. Une semaine pour faire émerger des idées et lancer des projets d’entreprises.

Publié le  24/09/2021

Selon les données publiées par l’Insee en février 2021, le nombre total de créations d’entreprises en France a atteint un nouveau record avec 848 200 créations en 2020, soit 4 % de plus qu’en 2019. Une hausse qui doit largement à l’essor des immatriculations d’entreprises sous le régime micro-entrepreneur. Le nombre d’entreprises « classiques », lui, diminue fortement (-13 %).

En tête des secteurs les plus dynamiques, on trouve celui des transports et de l’entreposage. Avec 101 100 nouvelles entreprises en 2020, il génère à lui seul 12 % des créations. Une croissance dopée par l’augmentation des activités de livraison à domicile, en particulier depuis la fin du premier confinement, en mai 2020. Avec 130 000 nouvelles entreprises, le commerce génère 15 % de l’ensemble des créations en 2020. Le secteur profite largement des activités de ventes à distance, en hausse de 50 % par rapport à 2019, qui se font également principalement sous le régime d’autoentrepreneur. Le secteur des activités immobilières est le troisième secteur contribuant le plus à la hausse globale des créations à hauteur de 10 %. 

En 2020 comme en 2019, les créateurs d’entreprises individuelles ont en moyenne 36 ans. La part des moins de 30 ans s’accroît : elle est de 41 % en 2020, contre 38 % en 2019. Elle est plus élevée chez les micro-entrepreneurs (42 %) que chez les créateurs d’entreprises individuelles classiques (33 %). En 2020, les femmes ont créé 39 % des nouvelles entreprises individuelles. Cette proportion est quasi stable depuis 2015, alors qu’elle augmentait progressivement depuis 30 ans (29 % en 1987 et 33 % en 2000). Elle reste quasi identique pour les créations d’entreprises individuelles classiques et pour les immatriculations sous le régime du micro-entrepreneur.

L’entrepreneuriat rencontre toujours un réel écho chez les demandeurs d’emploi, perçu comme une alternative au salariat. Avec la 4e édition de la Semaine nationale de la création et de la reprise d’entreprise, Pôle emploi et son réseau de partenaires (le réseau BGE, l’Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE), Initiative France, les Chambres de Commerce et d’Industrie, les Chambres des Métiers et de l’Artisanat et l’Agence France Entrepreneur) se mobilisent pour accompagner la reprise économique, faire émerger des idées et lancer des projets d’entreprises, expliquer les dispositifs d’aides à la création ou à la reprise d’entreprise et sécuriser les parcours des créateurs d’entreprises.
 
Pour répondre aux besoins de tous les entrepreneurs, près de 900 événements et animations thématiques seront proposés dans les agences Pôle emploi et chez ses partenaires pour accompagner les porteurs de projets entrepreneuriaux à toutes les étapes de leurs démarches, depuis l’identification du projet professionnel et des compétences requises jusqu’à la recherche de financements, en passant par l’aide au choix du statut juridique et l’élaboration du business plan : espace game pour révéler les envies d’entreprendre des jeunes demandeurs d’emploi, visite d’un food truck pour les porteurs de projet dans la gastronomie, visio-conférence sur les aides dans le milieu agricole, …

L’ensemble des événements sont répertoriés sur le site pole-emploi.fr

Pôle emploi, « premier business angel de France »

De plus en plus de personnes, chaque année, ont la volonté de s’orienter dans cette voie car la création d’entreprise est une solution de retour à l’emploi possible. La recherche d’autonomie est la principale motivation des demandeurs d’emploi à la création d’entreprise. L’accompagnement d’un projet de création d’entreprise favorise sa réussite (76 % sont en activité 3 ans après). Aussi, pour accompagner les demandeurs d’emploi vers la création d’entreprise, Pôle emploi, qui a recentré son action sur la phase d’aide à l’émergence des projets, dispose d’une palette de services adaptés aux besoins de ces futurs entrepreneurs.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.