Article

Elargir son recrutement et attirer de nouveaux talents avec la MRS : l’exemple de Transdev

Transdev Normandie a lancé une campagne de recrutement de grande envergure pour recruter 140 conducteurs et conductrices de bus. Didier Vasseur, DRH de Transdev Normandie nous en dit plus.

Publié le  09/09/2022

140 recrutements en 4 mois, c’est une première pour Transdev ?

Didier Vasseur : Un recrutement de cette envergure, c’est inédit pour notre entreprise. Un véritable partenariat s’est créé avec Pôle emploi, l’OPCO Mobilités, la Région Normandie et l’ensemble des associations et institutions tournées vers l’insertion des personnes éloignées de l’emploi (Cap Emploi, Mission Locale, Le PLIE, #Avenir, Département 76). 

Ce fût l’une des plus belles expériences en Ressources Humaines de ma carrière. Arriver à mobiliser autant d’acteurs, de voir autant d’engouement et de professionnalisme. Quand on recrute autant de personnes en 4 mois cela signifie que c’est un suivi quotidien et tout le monde a joué le jeu ! J’en ressors une immense satisfaction personnelle d’avoir pu contribuer à ce qu’il y ait autant d’emplois créés et qu’au final on réponde à la satisfaction de notre client institutionnel, la Métropole de Rouen Normandie, et aussi à la satisfaction de nos usagers.

Quels étaient les enjeux de ces recrutements ?

DV : Cette opération de recrutement de grande ampleur répond à plusieurs enjeux.  Elle répond à un besoin de la Métropole de Rouen Normandie qui accroit son réseau de transport collectif pour la  rentrée scolaire 2022 mais aussi au renouvellement de la pyramide des âges au sein de notre entreprise. Nous devons prendre en compte le turnover naturel des équipes, même s’il n’est pas plus important qu’il y a deux ans, grâce à la mise en place d’une culture d’entreprise et de la mobilité pour les collaborateurs. 

Tous ces enjeux, nous ont amenés à lancer cette vague de recrutements sans précédent. Je me suis donné comme objectif qu’il ne manque aucun conducteur de bus, appelé dorénavant « agent commercial de la conduite », pour la prochaine rentrée scolaire en Normandie.

Le processus de formation des agents commerciaux de la conduite se déroulé sur 4 mois. Les collaborateurs recrutés doivent être polyvalents, être capables de changer de lignes en fonction des besoins. Avec ces recrutements, nous avons formé 90% des personnes au permis Transport en Commun (permis D). Les prérequis sont de savoir lire, écrire, comprendre une consigne mais on est aussi sur des savoir-être. Et c’est en cela que Pôle emploi a contribué à la sélection des candidats avec la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS).

Vous aviez déjà collaboré avec Pôle emploi. Comment avez-vous travaillé avec l’agence Pôle emploi de Rouen Saint Sever pour ce projet ?

DV : On a construit ce projet et Pôle emploi, avec les autres acteurs locaux, s’est fortement impliqué pour que l’on soit dans les temps pour sourcer les 140 personnes ayant les codes et le niveau pour pouvoir entrer en formation. Il y a eu un gros effort de simplification de la part de Pôle emploi pour limiter le nombre d’interlocuteurs. On a très vite vu une volonté de coordination pour le bassin de Rouen. Cette clé d’entrée unique était une évidence. 

Nous avons eu, avec Pôle emploi, un accompagnement au financement de la formation incroyable. Il n’y a aucune complexité dans les financements de formation, c’est important que nous employeurs, en soyons reconnaissants. Pôle emploi a été l’un des financements le plus simple à mettre en œuvre, c’est un véritable point fort. L’effort de simplification administrative nous a grandement facilité la tâche.

120_didier_vasseur_transdev.png

« Dans nos métiers de service on gère essentiellement l’humain.»
Didier Vasseur, DRH Transdev 

Cette nouvelle expérience avec la MRS va-t-elle modifier votre façon de recruter à l’avenir ?

DV : Je pense que ce challenge avec la MRS, challenge qui va s’en doute réussir, a changé notre approche et notre connaissance des différents rouages des financements possibles. Toutes les entreprises ne sont pas au courant de tous ces dispositifs qui sont extrêmement nombreux. L’employeur doit prendre le rôle de coordinateur pour obtenir la synergie de tous les acteurs. Il faut aussi savoir s’adapter à chaque territoire, un bassin d’emploi ne fonctionne pas comme son voisin. 

On a fait le choix avec Pôle emploi de déployer la MRS et le FOREM (Une Formation un Emploi) avec la Région Normandie. La MRS est un outil fabuleux, très au point, qui peut être risqué car nous ciblons des personnes très éloignées de l’emploi, qui n’ont pas toujours les codes de l’entreprise or notre métier est un métier de service qui exige de se lever tôt, d’être souriant et de ne rien laisser au hasard. Il peut y avoir sur la population de chercheurs d’emploi que nous rencontrons, des paris et moi j’adore les paris, j’adore l’humain car il y a  de très belles histoires que j’ai pu raconter grâce à cela. 

La MRS est une modalité de recrutement que nous testons pour la première fois et qui pourrait se développer à l’échelle de la Normandie. Il est encore trop tôt pour avoir des statistiques sur les recrutements mais nous avons là un beau labo !

Comment se passent l’intégration des 140 nouvelles recrues au sein de vos équipes ?

DV : Nous avons complètement revu notre système d’intégration. Nous accueillons des personnes qui parfois n’ont pas travaillé depuis des années ; on doit les rassurer et les accompagner les premiers jours. 

Nous observons également un phénomène générationnel, les codes de l’entreprise changent et il est aussi important d’afficher des opportunités de de mobilité et d’évolution professionnelle pour nos nouveaux salariés. On a énormément progressé pour offrir de l’emploi durable et fidéliser nos salariés, un enjeu crucial pour nous. On y a mis une énergie incroyable.

« Bravo aux acteurs de Pôle emploi pour s’être mobilisés en si peu de temps.
On a senti un réel engouement pour un projet porteur »

Didier Vasseur, DRH Transdev

Pouvez-vous nous parlez de l’académie by transdev ?

DV : L’académie by Transdev, c’est un véritable CFA interne rendu possible suite à la réforme sur le Formation Professionnelle de 2018. Les cours sont dispensés par nos salariés et le CFA est mobile partout en France. Nous croyons aux vertus de l’apprentissage et les jeunes ont très vite un sentiment d’appartenance avec l’alternance.  

Un dernier mot pour conclure ?

DV : Les équipes de Pôle emploi nous ont dit « nous sommes des personnes de challenge » et le challenge était complexe. Il y a eu un réel engouement pour un projet porteur. Mon cœur va parler, je tiens à leur dire merci d’avoir joué le jeu. On devra faire le retour d’expérience, il est encore trop tôt pour juger du nouveau dispositif de recrutement MRS que nous avons mis en place avec Pôle emploi. Mais globalement ce modèle pourrait être reproduit dans nos autres bassins. 

Pour aller plus loin

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

81,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.