Communiqué de presse

Enquête besoins en main-d’œuvre 2021 Les intentions d’embauche en Normandie

La dernière enquête « Besoins en Main-d’oeuvre (BMO) » des entreprises normandes montre qu’après une année 2020 marquée par une crise inédite et une baisse des recrutements, l’amélioration de la situation sanitaire pourrait mener à une reprise des recrutements pour la deuxième partie de l’année 2021. Interrogées en fin d’année 2020, les entreprises font preuve d’optimisme : avec 112 500 projets, les intentions d’embauche progressent de 860 par rapport à 2019, ce qui représente une hausse de +0,8%.

Publié le  06/05/2021

25,7% DES ÉTABLISSEMENTS ENVISAGENT DE RECRUTER EN 2021

Parmi les établissements situés en Normandie, 25,7% envisagent de recruter au moins un salarié au cours de l'année 2021 ; cette proportion est identique à celle de 2019. En 2021, elle est sensiblement plus élevée dans le secteur de la construction (33,9%) ainsi que dans les bassins d’Elbeuf (32,3%) et de Lisieux (30,5%).

LES SERVICES, PARTICULIÈREMENT LA SANTÉ ET L’ACTION SOCIALE, PRINCIPAUX RECRUTEURS

Les établissements normands envisagent collectivement 112 500 embauches en 2021 ; ce nombre augmente de 0,8% par rapport à 2019 (+860 projets). Près de 30% des projets de recrutement sont concentrés dans les bassins de Caen et de Rouen.
Le secteur des services aux particuliers demeure le premier pôle de recrutement en Normandie. Avec 48 600 projets, il représente 43% du total des projets, comme en 2019. La « santé et action sociale » en concentre à elle seule 18% en 2021 (soit 20 530 projets).
Le secteur du commerce est à l’origine de 14 200 projets de recrutement (13% des intentions d’embauche régionales).
Le nombre de projets de recrutement augmente fortement dans le secteur de la construction, avec 2 520 projets supplémentaires ; sa part passe ainsi à 9% des projets régionaux (7% en 2019).

46% DES PROJETS DE RECRUTEMENT SONT JUGÉS DIFFICILES EN 2021

Les recrutements envisagés sont jugés difficiles dans 46% des cas par les employeurs normands, soit près de 51 820 embauches potentielles. Cette part diminue de 4 points par rapport à 2019.
Le secteur de la construction reste proportionnellement celui où les difficultés sont les plus fréquemment évoquées (64% des embauches annoncées difficiles dans ce secteur). 
Les bassins d’emploi où sont enregistrées les plus fortes difficultés de recrutement (en proportion) sont ceux de Mortagne - L’Aigle (62%) et de Lillebonne (61%). À l’inverse, les difficultés sont moindres dans le bassin de Fécamp  (27%).

UN QUART DES PROJETS DE RECRUTEMENT SONT SAISONNIERS EN 2021

Les intentions d'embauche liées à une activité saisonnière représentent 25% de l'ensemble des projets normands, soit 28 070 recrutements potentiels ; cette part diminue de 2 points par rapport à 2019. Les employeurs du secteur de l’agriculture (65%) et de l’hébergement-restauration (59%) expriment majoritairement des projets de recrutement à caractère saisonnier. C’est dans les bassins de Lisieux (40%) et du Sud-Manche (37%) que ce ratio est le plus élevé. 
A contrario, le caractère saisonnier des embauches est très faible dans le bassin d’emploi de Lillebonne (8%).

Les équipes de Pôle emploi sont mobilisées au quotidien pour aider les entreprises à trouver les profils correspondant à leurs besoins et accompagner les demandeurs d’emploi à saisir ces opportunités d’embauche.


Pôle emploi déploie une offre de service adaptée à chaque situation, en mobilisant par exemple :

  • La MRS (méthode de recrutement par simulation) qui permet d’élargir les processus de recrutement aux personnes sans diplôme ni formation spécifique, en testant leurs habiletés.
  • Les outils du plan de relance, notamment les contrats aidés (en savoir + sur 1jeune1solution.gouv.fr).
  • Des opérations #TousMobilisés qui ont lieu chaque semaine en agence (dans le respect des règles sanitaires) ou à distance, pour promouvoir des métiers, des formations et des actions de recrutement en présence d’employeurs (50 actions par semaine en Normandie depuis septembre 2020).
  • Des formations préalables au recrutement qui permettent à des candidats d’être formés et d’intégrer progressivement une entreprise (POE –préparation opérationnelle à l’emploi–, AFPR –action de formation préalable au recrutement–).
  • Des immersions professionnelles pour faire découvrir un métier ou valider un projet.

Les équipes de Pôle emploi sont à l’écoute des entreprises grâce au numéro court 39 95 qui leur est dédié.
 

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.