Article

La formation, un enjeu fort pour favoriser l'insertion professionnelle

La formation des personnes les plus éloignées de l’emploi est un élément clé du Pacte régional d’investissement dans les compétences. Comment se décline-t-il concrètement ? Quels enjeux ? Quel a été l’impact de la crise sanitaire du Covid ? Réponses avec Eric Cayol, directeur des opérations au sein de Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Publié le  23/07/2020

Quels sont les objectifs du Pacte régional d’investissement dans les compétences ?

Ce plan, mis en place en 2019 pour une durée de 3 ans, s’adresse aux personnes les plus éloignées de l’emploi, dont le niveau d’études est inférieur au bac et qui sont parfois en situation de précarité ou d’isolement. L’objectif est de leur permettre de retrouver un emploi, en acquérant une qualification adaptée aux besoins de recrutement des entreprises de la région.

Comment se décline-t-il concrètement ?

Eric-cayol.org.jpg

Eric Cayol, directeur des Opérations
Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur

Le Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC) s’articule autour de 3 axes : il permet d’offrir un accès à des formations qualifiantes ou certifiantes qui favorisent un retour à l’emploi rapide (axe1). Cela peut impliquer l’acquisition de prérequis comme les savoir-être, une maîtrise correcte du français et plus généralement des compétences de bases attendues par les employeurs (axe 2). En parallèle, des travaux sont menés sur les contenus des formations proposées par nos partenaires en termes d’innovation pédagogique (axe 3) : par exemple elles peuvent être conçues de manière à éviter une approche trop « scolaire ».

Nous ciblons, enfin, des secteurs où le besoin de main d’œuvre est important, via des groupes de travail qui associent des représentants du monde économique. C’est le cas notamment de la santé, des services à la personne, du transport et de la logistique… Le but est d’anticiper les attentes des entreprises, par un travail de prospective, pour développer des formations adaptées.
 

Quel a été l’impact de la crise sanitaire du Covid ?

Une partie des formations ont été reportées. Celles qui avaient débuté avant la période de confinement se sont déroulées à distance afin de maintenir le lien avec les stagiaires. En parallèle, les besoins de main-d’œuvre de certains secteurs en tension comme l’hôtellerie ont diminué. A contrario, ceux de la santé et des services à la personne se sont accrus. La souplesse du dispositif nous a permis de nous adapter rapidement, en renforçant l’offre de formation dans ce domaine.
 

Le PRIC en chiffres

  • 14 000 entrées en formations réalisées en 2019
  • 135 formations dans 17 domaines professionnels
  • 101 lieux de formations répartis sur tous les territoires de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le PRIC, de quoi parlons-nous ?

Le Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC), dont la mise en œuvre en Provence-Alpes-Côte d’Azur est confiée à Pôle emploi, va permettre de former près de 80 000 personnes supplémentaires dans la région.

Plus d'actualités

Article

Une offre de formation enrichie et des parcours [...]

Depuis un an, le Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC) a permis de renforcer les formations débouchant sur une certification ou une qualification et celles portant sur les savoirs de base. Les parcours construits sur-mesure ont tenu compte des compétences attendues par les entreprises régionales. Des étapes indispensables pour sécuriser le retour à l'emploi des plus fragiles.

Article

Ouvrir des portes aux personnes sous main de [...]

Construire ensemble des solutions innovantes pour à la fois proposer des horizons professionnels durables aux sortants de prison et répondre aux besoins en compétences de secteurs porteurs.