Article

La santé, ce bien si précieux

Prendre en compte son état de santé favorise l'insertion professionnelle. La Caisse Primaire d'Assurance Maladie et Pôle emploi accompagnent ensemble les demandeurs d'emploi.

Publié le  24/06/2021

40% de la population française renonce à se faire soigner. Cette proportion augmente considérablement quand on est demandeur d’emploi. La santé est le cœur d’un parcours d’insertion.

Philippe Mari
Coordonnateur des Droits et Accès aux Soins, CPAM des Alpes Maritimes, Animateur régional – Accès aux droits et Inclusion numérique – Stratégie Pauvreté.

La Caisse d’Assurance Maladie des Alpes-Maritimes et Pôle emploi coopèrent depuis plusieurs années en faveur de l’accès aux soins des demandeurs d’emploi, notamment ceux suivis en accompagnement global.

Prendre en considération la santé de la personne, c’est prendre en considération son intégrité, sa dignité et lui donner les clés pour bâtir un parcours cohérent avec son état, ou à se soigner avant toute autre démarche.

Sandra Paillotet
conseillère accompagnement global, agence pôle emploi Nice Ouest

Reprendre conscience de son état de santé

Souvent les examens de santé des demandeurs d’emploi datent de longues années. Nombreux sont ceux qui renoncent à se soigner. L’accompagnement global, par sa durée et par son intensité, au travers des partenariats et des expertises mobilisées, offre la possibilité de résoudre les questions de santé. C’est un facteur de prévention des ruptures de parcours. Pendant cette période, parallèlement au projet d’insertion, on peut commencer à se soigner et se donner toutes les chances pour rester dans un  emploi ou dans une formation. Dans certains cas, c’est toute la posture de la personne qui va changer. Par exemple, l’état d’une dentition joue sur l’image que l’on renvoie. Une dentition correcte, c’est de la dignité gagnée et plus d’aisance dans les démarches de recherche d’emploi.

Comment ça se passe ?

Les conseillers accompagnement global de Pôle emploi posent systématiquement la question de la santé et d’une mutuelle. Lorsque la personne n’a pas vu de médecin depuis longtemps, ils lui proposent de bénéficier des prestations de l’assurance maladie, en relation avec la Mission d’Accompagnement Santé de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie :

  • un rdv d’une demi-journée pour un bilan de santé complet et gratuit, base d’un diagnostic santé et des soins à envisager si nécessaire.
  • un accompagnement pour trouver une complémentaire santé adaptée à chaque situation.

Quels sont les avantages du bilan de santé

Il permet d'orienter son parcours en fonction de son état de santé, de choisir les voies les plus adaptées, mais aussi de démarrer les soins d’une addiction ou d’une pathologie méconnue et ainsi mettre toutes les chances de son côté pour commencer un nouvel emploi ou une formation.
La réactivité mutuelle des conseillers de la Mission Accompagnement Santé et des conseillers Pôle emploi favorise une prise en charge rapide et la fluidité du parcours d’insertion.

Et ça fonctionne ! Par exemple, récemment, un des adhérents de l’accompagnement global de l’agence de Nice Ouest a été recruté en CDI, en tant que maçon.

Accompagné par Pôle emploi et l’Assurance maladie, il a pu résoudre des problèmes de santé liés à une addiction, trouver un hébergement sécurisant dans le cadre de son parcours de soin et enfin être recruté et rester dans son poste.

« Le partenariat interinstitutionnel permet à chacun des acteurs de se passer le relais et d’agir en coordination. »

Philippe Mari
Coordonnateur des Droits et Accès aux Soins, CPAM des Alpes Maritimes, Animateur régional – Accès aux droits et Inclusion numérique – Stratégie Pauvreté.

Les projets de l’Assurance maladie portés par Philippe Mari ont l’ambition de traiter la question de l’accès aux soins dans sa globalité. Le partenariat avec Pôle emploi favorise cet accès, mais d’autres freins doivent être levés. En effet, comment prendre un rendez-vous sur une plate-forme en ligne si on n’est pas équipé ou qu’on ne sait pas utiliser les outils digitaux ?

« Résoudre la fracture numérique offre l’accès à l’ensemble des droits aux soins. »

Philippe Mari
Coordonnateur des Droits et Accès aux Soins, CPAM des Alpes Maritimes, Animateur régional – Accès aux droits et Inclusion numérique – Stratégie Pauvreté

Le projet de la Banque du numérique, porté par le plan pauvreté s’inscrit en complémentarité des solutions déjà mises en œuvre par le collectif institutionnel mobilisé en faveur de l’accès aux soins.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.