Article

Parole d’expert. Les market place, prochaine étape de la digitalisation du commerce

Comment la crise sanitaire modifie la relation client en plaçant le numérique au cœur des échanges. Enjeux et perspectives pour le secteur avec Guillaume Sicard, président de la Fédération Marseille Centre, une association qui regroupe et représente les commerçants du centre-ville de Marseille.

Publié le  23/07/2020

La période de confinement a-t-elle modifié le rapport de vos adhérents au numérique ?

Elle les a surtout confortés dans l’idée qu’être présent sur les réseaux sociaux est désormais indispensable. Ceux qui disposaient d’une page Facebook, d’un compte Instagram ou Twitter ont gardé un lien avec les consommateurs durant le confinement. Et cela s’est traduit pour eux par un retour de la clientèle, dès la réouverture des points de vente. Le site internet de notre fédération a aussi joué un rôle de vitrine pour nos adhérents pendant cette période de fermeture des bars, des restaurants et de la plupart des commerces. 

De quelle façon les commerçants ont-ils intégré les réseaux sociaux dans la relation client ?

Près de 95 % d’entre eux disposent d’un site vitrine, d’une page Facebook ou d’un compte Instagram, souvent créés en amont de l’ouverture de leur point de vente. La difficulté, pour beaucoup, c’est surtout de maintenir cette vitrine virtuelle active en postant régulièrement, pour animer leur communauté. Nous incitons nos adhérents à déléguer cette tâche, quand ils le peuvent, mais surtout à se former, via la CCIMP ou la Chambre de métiers par exemple, et à ne pas hésiter à prévoir un budget publicitaire dédié aux réseaux sociaux. Le retour sur investissement est réel, d’autant qu’il permet de cibler des publics précis. 
 

Disposer d’une boutique en ligne, en plus d’un point de vente physique, vous semble-t-il pertinent ?

Tout dépend de la typologie du commerce : ça ne l’est pas si vous y vendez des produits disponibles sur des sites comme Amazon, très bien référencés sur les moteurs de recherche. Ca l’est davantage, en revanche, pour ceux qui commercialisent des créations uniques. De mon point de vue, la prochaine étape de la digitalisation des commerces indépendants passera par la création d’une « market place » nationale, avec des déclinaisons à l’échelle régionale et locale. 
 

Plus d'actualités

Article

Retour en chiffres sur la période de confinement

Pendant toute la période du confinement, les conseillers Pôle emploi de la région sont restés mobilisés, en agence ou en télétravail, pour sécuriser nos activités prioritaires et poursuivre l’accompagnement des demandeurs d’emplois et des entreprises. Retour en chiffres.