Article

Prêts pour les récoltes dans les Alpes du sud

A partir de mars 2020, lorsque les frontières ont été fermées et les déplacements interdits, les agriculteurs ont alerté le gouvernement sur les risques de pénurie de main-d’œuvre qu’ils encourraient.

Publié le  19/06/2020

Mobilisation en faveur des agriculteurs

Dès l’annonce du confinement, Pôle emploi, les représentants de la Préfecture et des organisations professionnelles ont travaillé ensemble pour identifier et anticiper les emplois qui devaient être pourvus en urgence.
Les agriculteurs ont dû s’adapter et accepter de renoncer à la main-d’œuvre européenne qu’ils avaient l’habitude de recruter pour la saison, et qui chaque année était au rendez-vous. Certains ont décidé de travailler avec leurs équipes en place, réduites, d’autres ont fait le choix de recruter et de former des nouveaux salariés en proximité, pour ne pas perdre leur production.

On s’est senti accompagnés, ça bouge, c’est rassurant, on s’est dit que sur le court terme on trouverait des solutions.

Laurence Guichon
Directrice générale de la Chambre d’agriculture des Hautes-Alpes

Pôle emploi a contacté 200 exploitants agricoles des départements des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence, pour déterminer avec eux les profils recherchés, les compétences attendues (notamment la capacité à effectuer des travaux pénibles dans des conditions climatiques difficiles), le calendrier des embauches et sélectionner des candidats.

Fluidité, réactivité, pertinence du ciblage des candidats, Pôle emploi a été réactif pour accompagner les exploitants pendant cette période.

Frédéric Esmiol
Président de la Chambre d’agriculture des Alpes-de-Haute-Provence

Des pivoines cueillies par des saisonniers locaux

L’exploitation de pivoines Les Cheynets a ainsi recruté 40 personnes, à la place des saisonniers hollandais et polonais qui assuraient, historiquement, la cueillette.
Des candidats ont été identifiés, contactés et présélectionnés par Pôle emploi, puis recrutés et formés par l’exploitant. Parmi eux, nombreux sont ceux qui travaillaient comme saisonniers dans le tourisme, chaque année,  à partir d’avril.

Au total, 50 offres ont été publiées par les exploitants de Digne et Manosque et postées sur le site Internet mobilisationemploi.gouv.fr. Pour y répondre, les conseillers Pôle emploi ont présélectionné et présenté 400 candidats aux exploitants.
L'accompagnement se poursuit pour préparer le pic de recrutement de saisonniers agricoles qui devrait survenir mi-août.

Plus d'actualités

Article

L’expertise du marché du travail ? Essentielle au [...]

Chiffres et analyse de l’emploi, éclairages ciblés, diagnostic, services adaptés aux besoins de l’économie locale. Les agences Pôle emploi de Draguignan, de Cannet Cœur du Var et de Saint-Raphaël contribuent au dynamisme de la communauté d’agglomération.