Article

On choisit l’ESS pour donner du sens à sa vie professionnelle

Présentes dans quasiment tous les secteurs d’activités, les entreprises du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) ambitionnent d’apporter des réponses à des besoins sociaux et sociétaux. Si la crise du Covid a affaibli certains pans de l’ESS, comme ceux de la culture ou de la restauration, d’autres comme le médico-social ou l’insertion sont au contraire en pleine croissance.

Publié le  13/04/2021

Denis Philippe_CRESS PACA-org.jpg

Denis Philippe, président la Chambre régionale des entreprises de l’économie sociale et solidaire de PACA


Quel est le lien entre une banque mutualiste ou coopérative, une association du secteur médico-social et une entreprise spécialisée dans l’insertion par le travail ? Elles appartiennent toutes au secteur de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) et ont en commun un fonctionnement interne et des activités fondés sur un principe de solidarité et d'utilité sociale (voir encadré), en dépit de différences de taille ou d’activité souvent importantes.

Quand une entreprise de l’ESS voit le jour, c’est toujours pour répondre à un besoin social et/ou sociétal.

Denis Philippe
Président de la Chambre régionale des entreprises de l’économie sociale et solidaire

Cette notion d’utilité sociale se retrouve d’ailleurs chez « les salariés et les dirigeants qui évoluent dans ce secteur d’activité. La rémunération n’est pas un critère déterminant pour beaucoup de candidats, dont certains sont hautement qualifiés » note Denis Philippe : « Ils souhaitent « apporter leur pierre à l’édifice », en mettant leurs compétences au service d’un projet et en étant utiles au sein de l’entreprise et de la société ». A l’échelle de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’ESS représente près de 163 000 salariés répartis dans plus de 16 800 établissements (soit 10 % des emplois régionaux et 13,5 % si l’on s’en tient au seul secteur privé). 

L’ascenseur social fonctionne bien au sein de l’ESS

Si elle est présente dans quasi tous les secteurs d’activités, même celui des professions libérales (architectes et avocats notamment), l’ESS est toutefois principalement concentrée sur ceux de l’action sociale, avec près de 66 000 emplois (soit 58,7 % des emplois du secteur en région), du sport et des loisirs, des activités financières et d’assurances, des arts et spectacles. Ceux liés à l’environnement et au digital sont en revanche pour l’heure peu représentés : « Alors qu’ils sont l’avenir de l’ESS et ont une réelle utilité sociale » regrette Denis Philippe. La variété d’activités représentées induit une multitude de profils recherchés, des postes de cadres à ceux d’agents d’exécution, avec de réelles possibilités d’évolution pour ces derniers : « L’ascenseur social fonctionne bien ! » se félicite le président de la CRESS Paca. Enfin, à l’image du reste de l’économie française, l’ESS n’a pas été épargnée par la crise sanitaire du Covid. Au niveau national comme en région, les segments d’activité les plus touchés en termes d’emplois liés à une baisse d’activité, sont ceux des Arts et spectacles (-19%), de l’hébergement-restauration (-15%) et des sports et loisirs (presque -12 %). Depuis quelques années, le secteur de l’économie sociale et solidaire a toutefois entamé sa mutation en se professionnalisant davantage, comme le confirme Denis Philippe : « Avec la baisse des financements publics, les responsables d’associations ont pris conscience de l’importance de s’inspirer du fonctionnement de l’entreprise, afin d’accroitre la part d’autofinancement dans leur budget annuel, voire de dégager des excédents pour mener une politique sociale vis-à-vis de leurs salariés. »
 

L’Économie sociale et solidaire en Paca

 

  • 12 911 entreprises, dont 10 800 TPE, 2023 PME et 88 grandes entreprises. 
  • 9 727 associations, dont 573 coopératives, 46 mutuelles, 23 fondations et 37 sociétés agréées ESUS. 
  • 4 milliards d’euros de salaires distribués annuellement, soit 7,1 % du PIB.
  • 162 599 salariés, soit 13,4 % de l’emploi privé.

L’ESS c’est quoi ?

 

Le concept d'économie sociale et solidaire (ESS) désigne des structures organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations et dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d'utilité sociale. Ces entreprises adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs. Elles encadrent aussi strictement l'utilisation des bénéfices qu'elles réalisent : le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis.

Plus d'actualités

Article

Appel à projets 2021-2022 « Transformer la façon [...]

Appel à projets 2021-2022 « Transformer la façon d’accompagner et d’acquérir de nouvelles compétences »

Article

Une offre de formation enrichie et des parcours [...]

Depuis sa mise en œuvre en 2019, le Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC) a permis de renforcer les formations débouchant sur une certification ou une qualification et celles portant sur les savoirs de base. Les parcours construits sur-mesure ont tenu compte des compétences attendues par les entreprises régionales. Des étapes indispensables pour sécuriser le retour à l'emploi des plus fragiles.

Article

Insertion professionnelle des jeunes : stratégie [...]

Avec près de 15 % de jeunes de 15 à 29 ans considérés comme NEETS dans l'ensemble de l'Union Européenne, l’insertion professionnelle des jeunes figure parmi les priorités politiques de l'Europe. Quelles initiatives sont menées pour investir dans ce capital humain et contribuer à une société plus inclusive ? Elsa Charbit, journaliste et présidente du Club de la Presse Marseille Provence échange sur le sujet avec Sylvie Brunet, députée européenne et Nathalie Rivault, directrice services Europe au sein du service public de l'emploi allemand.