Secteurs d'activité

Paroles d'experts. Les enjeux de la filière métiers de bouche en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Entre artisanat et industrie, le secteur des métiers de bouche compte parmi les 12 Expertises d’avenir, filières identifiées porteuses d’emploi en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Rencontre avec Hélène Blanc-le Bayon, experte régionale pour décrypter les enjeux de cette filière aux multiples saveurs et savoir-faire.

Publié le  30/05/2022

Quelles sont les caractéristiques de la filière Métiers de bouche dans notre région ?

getElementStream.jfif

Hélène Blanc-Le Bayon
Experte régionale Métiers de Bouche

 

Les métiers de bouche et du goût constituent la filière d’expertise la plus gourmande ! Quand on parle de métiers de bouche, on pense à convivialité et excellence. On y retrouve les activités professionnelles qui impliquent la préparation des mets destinés à notre alimentation : boulanger, pâtissier, chocolatier-confiseur, boucher, traiteur, poissonnier, sommelier/caviste..).
Véritable ambassadrice de la culture française, cette filière d’excellence participe au rayonnement national et international auquel la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec ses atouts, concourt. 
La filière est constituée d’une large palette de métiers, basés sur le savoir-faire, le talent, le sens du commerce également, permettant à chacun de développer sa propre entreprise. Il s’agit souvent de métiers-passion qui nécessitent dextérité manuelle, maîtrise de l’hygiène, et parfaite connaissance des produits. 

La filière apparaît comme essentielle depuis la crise sanitaire. Les comportements de consommation de produits alimentaires ont changé avec une réelle prise de conscience de l’importance de la qualité, du local et du plaisir gustatif. Les consommateurs ont (re)découvert leurs petits producteurs ou les commerces au plus près de chez eux. 
D’autre part, les entreprises artisanales ont été amenées à digitaliser une partie de leurs activités, à revoir leurs habitudes de travail (snacking, vente à emporter...) voire à développer de nouvelles activités. 

Quels sont les enjeux et opportunités de votre expertise ?

L’artisanat en Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est plus de 185 000 entreprises soit 1/3 de l’économie marchande hors agriculture. De nombreux postes, essentiellement en CDI et de proximité, sont à pourvoir dans la région avec des possibilités de formations sur mesure. Les métiers les plus porteurs et qui connaissent les plus grosses difficultés de recrutement sont boulanger-pâtissier avec 1400 projets de recrutement et boucher avec 610 projets et plus de 75% de difficultés de recrutement. Il y a urgence à promouvoir les métiers de bouche et leurs opportunités d’emploi. 
Dans toute la région les conseillers mobilisent les candidat(e)s en leur faisant découvrir ces métiers pour susciter des vocations et faciliter les recrutements des petites entreprises. Voie royale pour y accéder, l’apprentissage et les formations en alternance sont valorisées notamment auprès des publics jeunes et des demandeurs d’emploi de longue durée. 

Concrètement, quelles actions sont menées ?

Nous travaillons également en étroite collaboration avec les partenaires dont la CMAR (chambre des métiers et de l’artisanat), l’OPCO Entreprises de proximité, l’U2P, la confédération générale de l’alimentation de détail… Notre objectif commun est de multiplier les actions de découverte des métiers, les immersions chez les artisans et aussi, d’adapter les formations aux évolutions des métiers pour répondre aux besoins des recruteurs.  Un travail doit également être mené pour faire évoluer les conditions de travail et les rendre plus attractives. 
Pour répondre à l’objectif de visibilité, d’informations et d’attractivité des métiers de bouche, nous organisons du 2 au 10 juin une semaine dédiée aux métiers de bouche, avec nos partenaires. Ateliers découverte, visites chez des artisans, job dating, Place de l’emploi et de la formation… une vingtaine d’actions sont organisées sur l’ensemble du territoire Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce temps fort permettra de créer de l’émulation autour de ces métiers passions, de susciter des vocations et de découvrir les formations et les possibilités de reconversion.
Parallèlement, nous accompagnons les demandeurs d’emploi à la création et la reprise d’entreprises artisanales de notre région. 

Sur le même sujet

Les chiffres clés du secteur en infographie