Secteurs d'activité

Paroles d'experts. Les enjeux de la filière maritime en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Le maritime compte parmi les 12 Expertises d’avenir, filières identifiées porteuses d’emploi en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Rencontre avec Cyrille Darche, expert régional pour décrypter les enjeux de ce secteur méconnu qui propose un large éventail de métiers.

Publié le  14/03/2022

Quelles sont les caractéristiques de la filière maritime en Provence-Alpes-Côte d’azur ?

cyrille_darche-org.jpg

Cyrille Darche
Expert régional Maritime

 

On l’oublie parfois, mais la France est le 2ème espace maritime mondial après les Etats-Unis.

Stratégiquement c’est très important. La filière est constituée d’une large palette d’activités que l’on pourrait regrouper en 3 catégories :

  • la construction navale et le refit (construction et transformation de navires),
  • l’industrie nautique, le yachting et le tourisme, sujets à forte saisonnalité et essentiellement présents sur la Côte d’Azur,
  • le transport maritime de produits et de passagers. Le Grand Port Maritime de Marseille est le 1er de France et représente pas moins de 41 000 emplois sur ses deux pôles bassins géographiques (Marseille et Fos). 

On peut également ajouter la navigation fluviale, les activités de loisir, les travaux en mer et la pêche. Il s’agit donc d’un secteur très vaste, avec près de 900 métiers, qui progresse régulièrement, concerné par les transitions écologiques et digitales et connectés avec d’autres secteurs, dont le transport et la logistique.  

 

Quels sont les enjeux du secteur de votre expertise ?

Comme de nombreux métiers de l’industrie, ceux du maritime ont un déficit d’image. L’enjeu majeur est de faire découvrir ce large éventail de métiers qui se modernisent, de les rendre attractifs, de proposer les formations qui y mènent et d’envisager la « maritimisation » des métiers. 
Le secteur du maritime a longtemps été perçu comme un secteur fermé, hermétique… Cependant, il y a une réelle volonté depuis quelques années de le rendre plus accessible, comme en témoigne la création du ministère de la mer en 2020. 
Pôle emploi a un rôle à jouer également avec les nombreux acteurs de l’écosystème (le Cluster Français Maritime, le Secrétariat Général de la Mer, le Campus des Métiers et des Qualifications, le Pôle Mer, l’Education Nationale…). Les choses se mettent en place : la commission Emploi-formation du Conseil Maritime de Façade, qui réunit l’ensemble des acteurs, travaille par exemple en direction des collégiens, lycéens et demandeurs d’emploi.

Concrètement que fait Pôle emploi ?

Nous avons tissé des partenariats avec les entreprises chefs de file, telles que la CMA-CGM, Corsica Linéa, Naval Group ou encore La Marine nationale. Dans la région 22 000 déclarations préalables à l'embauche (DPAE) sont comptabilisées chaque année et 5 600 offres nous sont confiées. Nous avons donc aussi un fort enjeu auprès des entreprises, pour les convaincre que nous sommes capables de leur proposer des candidats formés ou qu’ils peuvent eux-mêmes former dans le cadre d’Action de Formation Préalable au Recrutement ou de Préparation Opérationnelle à l’Emploi.

Par ailleurs, nous organisons des rencontres qui vont permettre la découverte de métiers (au travers des casques de réalité virtuelle, visites d’entreprises ou Escape Game) et la valorisation des formations pour y accéder.
La Semaine de l’emploi maritime, qui a lieu au mois de mars, est un moment fort emblématique qui donne un aperçu du travail que nous menons pendant l’année sur le territoire. Un rendez-vous que nos partenaires ne veulent pas rater.

 

Pour aller plus loin

La filière maritime et ses métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Eclairages et synthèses

Sur le même sujet


Les Expertises d'avenir, de quoi parlons-nous ?

En savoir plus