Article

La détection de potentiel, un nouvel outil pour répondre aux difficultés de recrutement

Inspiré de la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) développée par Pôle emploi pour aider les entreprises à élargir leur sourcing et sortir des critères habituels de recrutement que sont le CV et l’expérience professionnelle. La détection de potentiel permet de repérer les compétences et appétences des demandeurs d’emploi pour des secteurs en tension.

Publié le  01/06/2022

Avec la détection de potentiel, Pôle emploi invite les demandeurs d’emploi à découvrir leurs habiletés, compétences transverses et savoir-être pour un secteur d’activités en se livrant à une série d’exercices de mise en situation et en échangeant avec des professionnels (entreprises, branches professionnelles, organismes de formation…) qui contribuent à faire connaitre les métiers et les potentialités d’embauche.
 

L’idée est de donner envie aux demandeurs d’emploi de s’intéresser à des filières en tension, en valorisant leurs potentiels pour ces secteurs. A l’issue des exercices les demandeurs d’emploi partent avec un niveau de potentiel « avéré », « à renforcer » ou  « à développer ». La mesure du potentiel permet de définir des pistes d’actions et l’écart à combler pour accéder à l’emploi. Détection de potentiel constitue ainsi une étape-clé dans le parcours d’accompagnement des demandeurs d’emploi.
 

Après un débrief avec leur conseiller référent, les candidats volontaires se voient proposer : 

  • Une découverte des métiers ciblés en réalisant par exemple une immersion professionnelle, un parcours sectoriel, une action de formation courte en entreprise (AFPR, POEI)… ;
  • Une formation pour acquérir les compétences attendues par les employeurs ;
  • Un accès direct à l’emploi si cela est possible.
     

Cet outil a été créé en 2020 par la direction générale de Pôle emploi, puis testé en 2021 dans notre région.
 

Grâce au Fonds Sud Compétences de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, notre région est la première à le déployer à grande échelle à compter du mois de mai 2022. Vingt postes de conseillers Pôle emploi sont financés pour organiser les ateliers de détection auprès d’une population cible de 10 000 demandeurs d’emploi en 2022, le double l’année prochaine. 
 

Cet outil innovant va contribuer à réduire les difficultés de recrutement en suscitant des vocations notamment auprès des demandeurs d’emploi de longue durée et des jeunes en les aidant à se réorienter vers des métiers qui recrutent sur leur bassin d’emploi. 
 

Virginie Thiebaud, cheffe de projet régional précise : « Ce service répond autant aux besoins des demandeurs d’emploi que des entreprises. Les premiers dynamisent leur parcours et ouvrent le champ des possibles. Les seconds participent à la promotion de leur secteur et contribuent à attirer des candidats. Susciter des vocations auprès des demandeurs d’emploi fait partie de nos missions. 40 ateliers ont été organisés pour 300 demandeurs en 2021, 80% des candidats dont le potentiel a été détecté ont intégré le secteur ciblé ».

Des ateliers de détection de potentiel sont diponibles pour les secteurs de :

  • Agriculture
  • BTP
  • Commerce 
  • Hôtellerie-restauration tourisme
  • Industrie
  • Transport
  • Logistique
  • Services à la personne
  • Santé (en cours de conception)