Article

Aides au recrutement ? Informer les chefs d’entreprise des Hautes-Alpes

Dans un territoire qui compte plus de 90% de TPE, comment aider des chefs d’entreprise très polyvalents à y voir clair et à connaître les aides qui répondent à leurs besoins ?

Publié le  12/03/2021

Plus de 90 % des entreprises du territoire sont des TPE, leurs dirigeants assument simultanément les fonctions de production, d’administration, de vente, de ressources humaines. Certes, nous sommes en crise, mais certaines entreprises continuent à recruter et sont intéressées par les dispositifs proposés par l'Etat et les partenaires de l'emploi.

Laura d’Amore
Secrétaire générale de l’UPE 05

Comment s'informer avant de recruter ?

Les experts comptables aident les entreprises à bénéficier des dispositifs et des mesures gouvernementales qui les concernent, mais les adhérents de l’UPE 05 soulignent leurs besoins d’information pour s'y retrouver parmi les différentes propositions.

Le 19 janvier 2021, l’organisation patronale a réuni Pôle emploi, Cap emploi et la Mission Locale et organisé un webinaire pour leur donner les réponses aux questions qu’ils se posent.
Objectif : au-delà de l’information, susciter, auprès des employeurs, l’envie d’embaucher des jeunes et de bénéficier des mesures d’aides à l’alternance, un système de formation soutenu par l’UPE.

Nous avions besoin de renforcer nos compétences administratives : nous avons recruté en alternance une étudiante en BTS « gestion de l’entreprise » qui prolongera sans doute sa formation par une licence professionnelle.

Léo Haccoun
CEO Dignamik - www.viemaville.fr

Choisir le contrat le mieux adapté

Les chefs d'entreprises ne connaissent pas toujours les mesures ni les solutions que peuvent apporter les expertises de Pôle emploi, de Cap emploi et de la Mission Locale. Pour Léo Haccoun, l'intérêt de participer à ce webinaire était de confirmer des informations déja reçues et de faire le choix qui correspondant le mieux à sa situation.

D'après lui, la formule de l'alternance s'avère satisfaisante pour les besoins administratifs de l'entreprise, ce qui n'aurait peut-être pas été le cas pour un poste commercial, qui nécessite une disponibilité plus régulière.

Former des « moutons à 5 pattes »

Dignamik recrute des profils à double compétence en communication et en commercial. Des candidats pas toujours faciles à trouver dans le bassin d’emploi. Une action de formation préalable au recrutement (AFPR) lui a permis de sélectionner un demandeur d’emploi  compétent en communication et de le former aux méthodes commerciales de l’entreprise.

Plus d'actualités

Article

Une offre de formation enrichie et des parcours [...]

Depuis sa mise en œuvre en 2019, le Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC) a permis de renforcer les formations débouchant sur une certification ou une qualification et celles portant sur les savoirs de base. Les parcours construits sur-mesure ont tenu compte des compétences attendues par les entreprises régionales. Des étapes indispensables pour sécuriser le retour à l'emploi des plus fragiles.