Article

Comment recruter massivement sur des métiers nouveaux à Cherbourg ? Comment faire face à la pénurie de chauffeurs à Montélimar ?

Le regard de Florence MARTINEZ FLORES, DRH du Groupe LM Wind Power (France) et Jean-Luc BRES, Directeur des Transports BRES et Président de la Fédération nationale des Transports Publics Drôme-Ardèche, sur leurs expériences pour faire face aux difficultés de recrutements.

Publié le  13/12/2019

florence.jpg

Florence MARTINEZ FLORES est DRH du site LM Wind Power (France). Ce groupe danois s’est installé en 2018 à Cherbourg avec la création d’une usine de pales d’éoliennes. Florence MARTINEZ FLORES a dû réaliser, très rapidement et en masse, des recrutements sur un nouveau métier.

« Notre groupe LM Wind Power est la filiale de General  Electric consacrée aux énergies renouvelables. Nous nous sommes installés à Cherbourg compte tenu de son infrastructure portuaire et de sa proximité avec l’Europe du Nord, territoire particulièrement dynamique sur l’éolien en mer.

Notre modèle de pale mesure 107 mètres de long ! Nous construisons des pales d’éoliennes uniques au monde, destinées aux champs en mer de demain qui seront équipés d’éoliennes de dernière génération. En 2019, notre usine normande a d’ailleurs été officiellement sélectionnée pour équiper le plus grand parc éolien offshore du monde !

En 2018, lorsque nous avons implanté l’usine, tout était à construire en matière de recrutement. Aussi, dès notre installation, je me suis  rapprochée des équipes de Pôle emploi pour recruter nos opérateurs de production de pales. 

Nous avons été amenés à recruter 120 salariés dont 40 opérateurs pour démarrer la production de prototypes, nouveau métier pour lequel il n’existe pas de formation initiale ou de formation qualifiante en France. Note groupe s’est doté, au sein de l’usine, de son propre centre de formation agréé,  centre d’excellence qui dispose d’un atelier école et de classes. 

Notre difficulté résidait dans le sourcing des candidats et nous y avons très vite remédié grâce aux équipes de l’agence de Pôle emploi Cherbourg et notamment son Directeur David Lefebvre.

Pour commencer, avec Pôle emploi, nous avons défini un socle de compétences - à savoir les habilités, le savoir-être, l’envie d’apprendre, la capacité d’adaptation -  nécessaires à ce nouveau métier. Aucune qualification ou diplôme n’était requis. Deux fois par mois, nous avons co-animé des réunions d’information pour présenter aux demandeurs d’emploi du Cotentin ce métier et les opportunités de carrière. Les candidats ont été ensuite reçus dans les locaux de Pôle emploi pour participer à des recrutements par simulation (MRS, méthodes de recrutement par simulation). 

Aujourd’hui, plus de 80 % des salariés de notre usine sont passés au travers du processus de recrutement co-construit avec Pôle emploi. Les profils sont très divers : auxiliaire de vie, hôtellerie, restauration,  pâtissier, commercial… Nombre d’entre eux sont en reconversion. Les âges sont aussi très divers de 18 à 54 ans. 1/3 sont des femmes.

En 2019, nous avons réalisé avec Pôle emploi une 2ème vague de recrutement pour la production en série, soit 190 postes de production. 

Sur 320 employés à ce jour, plus de 230 ont ainsi été recrutés en collaboration avec Pôle emploi et notamment avec le Service Entreprise et l’équipe MRS de Cherbourg, sans oublier les conseillers des différentes agences qui, sensibilisés à nos métiers au travers de visites sur site,  ont largement participé à les faire connaîitre.

Pour élargir notre vivier de candidats en 2020, nous sommes déjà en relation avec les directions territoriales de Pôle emploi. »

 

 

 

JL_org.jpg 

Jean-Luc BRES est Président de la Fédération nationale des Transports Publics Drôme-Ardèche et directeur d’une PME de transports installée à Montélimar en Auvergne-Rhône-Alpes. Il fait régulièrement face à une pénurie de chauffeurs.

« Les Transports Bres ont vu le jour il y a plus de 50 ans à Montélimar. C’est une entreprise familiale qui est en croissance constante. Nous avons une flotte de 50 véhicules moteurs et 80 semi-remorques. Nous transportons des marchandises pour des grands groupes sur trois régions : Auvergne-Rhône-Alpes – Paca et Occitanie. Il s’agit parfois de transports à réaliser de nuit et dans des conditions spécifiques de sécurité avec des marchandises dangereuses.

Dans les seuls départements de la Drôme et de l’Ardèche, il y a une concentration d’entreprises de transport et le secteur déborde d’offres d’emploi –entre 500 et 600 par an -. Aussi, depuis 10 ans, nos difficultés de recrutements sont énormes et notamment pour les conducteurs de supers poids lourds. 

Les raisons de nos difficultés sont multiples. Tout d’abord, nous avons subi un papy-boom dans ce métier. Par ailleurs, il y a une quinzaine d’années, nous avions un vivier de chauffeurs grâce à l’armée et à ses services qui formaient à la conduite de camions.  Nous devons aussi faire face à un constat : ce métier n’attire pas les jeunes.

Avec l’agence de Pôle emploi de Montélimar, notre ambition est de rendre ce métier plus attractif. Des portes-ouvertes et forums sont organisés régulièrement pour découvrir l’environnement du transport et ses nouvelles technologies. Nous utilisons notamment les simulateurs de conduite de poids lourds. Nous attirons ainsi des jeunes mais aussi des personnes en reconversion qui aiment faire de la route et découvrir la France.

Enfin, ce métier n’est pas qu’un métier d’homme. Pour conduire des 40 tonnes, « les femmes font aussi le poids ». Elles sont même un atout pour la profession. Avec Pôle emploi, nous menons des actions en direction des femmes en les invitant à découvrir ce métier. Aujourd’hui, 10 % des chauffeurs de super poids lourds des Transports BRES sont des femmes. J’encourage les entreprises de transports à aller dans cette voie ».

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.