Infographie

Les intentions d’embauches en 2022

Des niveaux inédits d’intentions d’embauche et de difficultés anticipées de recrutement pour 2022

Publié le  05/04/2022

PoleEmploi_Infographie2022_Les_intentions_dembauche_en2022_V1.jpg (PoleEmploi_Infographie2...

Alternative textuelle

Les intentions d’embauche en 2022

1. Un volume inédit de recrutements prévus en 2022

3 046 000 projets de recrutement en 2022 (+ 323 000 projets par rapport à 2021 / + 12%)

dont 71% projets d’embauche en emploi durable* (+ 7 points par rapport à 2021)

*CDI et contrats de 6 mois ou plus

Près d’1 établissement sur 3 envisage de recruter (contre 1 sur 4 en 2021)

Une dynamique portée par les établissements de petite taille : 7 projets sur 10 concernent des établissements de moins de 50 salariés

  • De 0 à 9 salariés : 47% (+ 12% par rapport à 2021)
  • De 10 à 49 salariés : 23% (+ 20%)
  • De 50 à 199 salariés : 16% (+ 5%)
  • 200+ salariés : 14% (+ 8%)

2. Des recrutements en forte hausse dans la plupart des secteurs

6 intentions d’embauches sur 10 dans les services…

… et une forte hausse de projets de recrutement dans le transport et l’entreposage (+ 31%), l’industrie (+ 24%) et l’hébergement-restauration (+ 23%)

  • Services aux particuliers : 38% (+ 11% par rapport à 2021)
  • Services aux entreprises : 24% (+ 11%)
  • Commerce : 12% (+ 16%)
  • Industrie : 9% (+ 24%)
  • Construction : 9% (+ 22%)
  • Agriculture : 8% (- 7%)

Le​ top ​​10 des métiers qui recrutent le plus en 2022

  • Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs
  • Serveurs de cafés, de restaurants
  • Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM**)
  • Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine
  • Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles
  • Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…)
  • Aides à domicile et aides ménagères
  • Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs)
  • Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires
  • Employés de libre-service

**Agent territorial spécialisé des écoles maternelles

3. Des difficultés anticipées de recrutement qui s’accentuent

58% des recrutements sont jugés « difficiles » par les entreprises (+ 13 points par rapport à 2021)

Ces difficultés de recrutement sont élevées quelle que soit la taille de l’établissement.

Les motifs des difficultés selon les recruteurs  :

  • Nombre insuffisant de candidats : 86% (+ 9,1 pts par rapport à 2021)
  • Profil inadéquat des candidats : 71% (- 3,8 pts)
  • Conditions de travail : 33% (+ 1,1 pts)
  • Déficit d’image : 23% (+ 4,9 pts)
  • Manque de moyens financiers : 17% (- 6 pts)
  • Accès au lieu de travail : 15% (- 1,6 pts)

Les 10 métiers où le taux de difficulté est le plus élevé*** :

  • Couvreurs, couvreurs zingueurs qualifiés
  • Aides à domicile et aides ménagères
  • Pharmaciens
  • Chaudronniers, tôliers, traceurs, serruriers, métalliers, forgerons qualifiés
  • Mécaniciens et électroniciens de véhicules
  • Carrossiers automobiles
  • Conducteurs de transport en commun sur route
  • Plombiers, chauffagistes (ouvriers qualifiés)
  • Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices
  • Menuisiers et ouvriers qualifiés de l'agencement et de l'isolation

***Parmi les métiers regroupant au moins 5 000 intentions d’embauche

En 5 ans, le taux de difficulté s’est particulièrement accentué pour les métiers d’infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices (+ 53% entre 2017 et 2022), d’éducateurs spécialisés (+ 41%) et de conducteurs de transport en commun sur route (+ 39%).

4. Une mobilisation renforcée de Pôle emploi aux côtés des  recruteurs

Pour les recruteurs, recourir à Pôle emploi est la 1ère piste envisagée pour résoudre les difficultés de recrutement, devant la formation puis le recours à d’autres intermédiaires spécialisés.

  • Une relation personnalisée avec 5 500 conseillers dédiés
  • Un diagnostic partagé avec le recruteur pour analyser les causes des difficultés rencontrées et mobiliser le ou les services adaptés
  • Des relations renforcées avec les fédérations professionnelles
    Pour mieux faire connaître nos services auprès de leurs adhérents et développer la connaissance des secteurs auprès de nos conseillers
  • Une mobilisation dans le cadre du plan de réduction des tensions de recrutement

Selon les difficultés, Pôle emploi propose une ou plusieurs solutions pour y répondre :

  • La Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) pour élargir les recherches de candidats (68 000 en 2021)
  • Les formations préalables à l’embauche (AFPR/POEI****) pour permettre aux entreprises de recruter des candidats opérationnels (76 000 en 2021)
  • L’organisation d’évènements #TousMobilisés pour provoquer la rencontre entre recruteurs et demandeurs d’emploi (42 000+ en 2021)
  • Les immersions professionnelles pour faire découvrir un métier (180 000 en 2021)

****AFPR = Action de Formation Préalable au Recrutement (48 0000 en 2021) / POEI = Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle (28 000 en 2021)

 ___

Source

Pôle emploi, Enquête "Besoin en Main-d’oeuvre" 2022

AVRIL 2022

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

81,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.