Article

« Dans un Prix du livre pour l’emploi, la littérature a toute sa place »

Michèle Cotta est l’un des 12 membres du jury du prix du livre Pôle emploi. L’écrivain, journaliste et ancienne directrice générale de France 2 revient sur la sélection 2020 et nous dévoile ses coups de cœurs. Elle nous livre également son analyse de l’évolution de la place des femmes sur le marché du travail.

Publié le  20/11/2020

michelle_art_org.jpg

 

En tant que membre du jury du prix du livre Pôle emploi, comment s’est passée la sélection 2020 ? Qu’est ce qui a motivé vos choix ?

Cette année a été particulière : nous avons reçu les livres à la maison et avons ensuite délibéré par téléphone. Le contexte sanitaire nous a obligé à procéder ainsi. Pourtant, je crois beaucoup à la magie des réunions de jury : en quelques heures, plusieurs personnes qui ont travaillé sur les mêmes ouvrages deviennent un ensemble à la fois indépendant et complémentaire. Concernant les livres en lice, il y a eu, comme souvent me concernant, quelques préférences qui se sont manifestées dès les premières lignes. 
 

Le grand prix du livre a été attribué à « Les oubliées du numérique », d’Isabelle Collet. D’après vous, est-ce encore difficile pour les femmes de se faire une place sur le marché du travail ? 

Ce livre m’a tout de suite passionnée. En l’an 2000, j’avais livré au Conseil Economique et Social un rapport sur le travail des femmes. L’ouvrage d’Isabelle Collet nous montre qu’en 20 années, très peu de choses ont changé ! Ce qui m’étonne, c’est la lenteur de l’évolution. Les femmes restent à l’écart des secteurs scientifiques et semblent se résigner elles-mêmes à gagner moins que les hommes. Actuellement, seule une femme est à la tête d’une entreprise du CAC 40. Aujourd’hui encore, les salaires des femmes sont inférieurs à ceux des hommes et, dans l’avancée de leur carrière, les femmes sont souvent confrontées à un plafond de verre. 

 

« Le Prix du livre Pôle emploi inclut un prix « Coup de cœur », récompensant un roman touchant aux questions sociales. Qu'est-ce qui vous a particulièrement touchée dans « Changer le sens des rivières » de Murielle Magellan ? 

Je dirais d’abord et surtout le style, que j’ai beaucoup aimé. Il m’a été très agréable de lire un roman si bien écrit. La littérature a toute sa place dans un Prix du livre pour l’emploi.

Pensez-vous que l'on peut s'affranchir des déterminismes sociaux, comme Marie dans le roman ? 

L’héroïne est effectivement un exemple dans le combat qu’elle mène pour s’affranchir des déterminismes sociaux. La volonté dont fait preuve cette jeune femme pour s’en sortir est tout à fait intéressante. Aujourd’hui encore, nous devons tous composer avec des déterminismes sociaux qui commencent dès notre plus jeune âge : les petites filles reçoivent encore des poupées roses et des dinettes, tandis que les petits garçons se voient offrir des voitures ou des armes. Bien sûr, les choses évoluent progressivement. Mais à nouveau, l’évolution est très lente. 

Plus généralement, quel regard portez-vous sur le marché du travail aujourd’hui ?

Nous vivons aujourd’hui une période difficile pour l’emploi. Les jeunes sont particulièrement touchés. Et l’avenir semble davantage appartenir aux personnes qualifiées qu’à une main d’œuvre indistincte. Mon conseil aux jeunes générations est le suivant : « Battez-vous ! » et faites le plus d’études possibles. Par tous les moyens, accrochez-vous aux études et à la formation. Il y a quelques années, je travaillais avec une assistante qui était en apprentissage. L’alternance entre formation et expérience en entreprise lui demandait alors beaucoup de temps et beaucoup de travail, mais cela lui a offert de belles perspectives d’évolutions. 

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.