Article

Hôtellerie-restauration : un quatre étoiles recrute quatre CIE jeunes

A Husseren-les-Chateaux, sur la route des vins, en plein cœur de l’Alsace touristique, l’Hôtel Spa Husseren Collections s’apprête à rouvrir ses portes après plus de 18 mois de travaux, une étoile de plus et le recrutement de près de quinze personnes #AvecPôleEmploi dont quatre contrats initiative emploi.

Publié le  29/06/2021

Le quatre étoiles est flambant neuf. Après des travaux de rénovation démarrés en octobre 2019, et retardés par la crise sanitaire, il ouvrira finalement en août. Fabrice Albini, directeur de l’établissement, a su anticiper les besoins en personnel, accompagné dans tout le processus par Allison Ferrando, sa conseillère entreprise à l’agence Pôle emploi de Colmar Europe. Aujourd’hui 95% du personnel est recruté. «Nous avons essayé de travailler sur deux axes. Notre établissement sera classé quatre étoiles avec un positionnement haut de gamme. On cherchait à la fois des profils expérimentés, avec une formation hôtelière et également des jeunes débutants pour certains postes. L’intérêt est d’avoir un équilibre au niveau du recrutement et du savoir-faire nécessaire». Car ici comme ailleurs, le recrutement reste très complexe pour un secteur qui retrouve tout juste le sourire. Entre fermeture liée à la crise sanitaire, pénurie de profils qualifiés, manque d’engouement pour le secteur et contraintes de travail plutôt dissuasives, le secteur doit repenser sa manière d’embaucher de nouveaux collaborateurs. Pour Allison Ferrando, inutile de masquer la réalité de ces métiers. Autant être clair dès le début. «Lors des premières informations collectives, nous n’avons pas hésité à évoquer largement les freins et les contraintes des postes : horaires, mobilité. Ça nous évite les mauvaises surprises. Les candidats savent exactement à quoi s’attendre».

Bien sûr, la quatrième étoile implique forcément une attention particulière sur la qualité des CV, avec notamment un trilinguisme obligatoire pour certains postes. Mais pour Fabrice Albini, une formation en interne peut compléter avantageusement «des profils de candidats qui ne cochent pas toutes les cases formation mais qui sont particulièrement motivés. Ce sont des profils intéressants car en termes de développement de compétences, ils ont une grande marge de progression. Le plus important c’est certes la formation, qui est essentielle, mais également la motivation, la détermination, l’envie de progresser et d’apprendre. Quelqu’un qui est dans cette dynamique peut progresser très vite dans l’entreprise». D’ailleurs, comme le rappelle Gregory Hulin, Directeur Emploi formation et conditions de travail au Groupement national des indépendants de l’hôtellerie et de la restauration (GNI HCR) : «Pendant la crise covid, environ 37% des entreprises ont proposé des formations à leurs salariés, mais l’année 2021 est marquée par un ras-le-bol de la part des entrepreneurs qui ont besoin de voir le bout du tunnel».

portrait_albin.jpg

«(…) nous souhaitions axer une partie de notre recrutement vers les jeunes. Il est important de leur donner une chance, l’opportunité d’entrer dans la vie active et les accompagner dans cette démarche de développement des compétences »

Fabrice Albini
Directeur, Hôtel Spa Husseren Collections – Colmar (68)

Cette démarche de transmission des savoir-faire trouve un écho favorable dans l’éventail des dispositifs du plan #1jeune1solution, et notamment du Contrat initiative emploi. «Nous avons proposé très rapidement les aides au recrutement des moins de 26 ans, et notamment les contrats initiative emploi qui sont adossés à une montée en compétence, donc totalement en phase avec les besoins de l’hôtel» explique Allison Ferrando. Ainsi quatre jeunes ont signé un CIE et font leurs premières armes dans un hôtel quatre étoiles, accompagnés par de vrais professionnels. «On est dans une période très complexe pour notre secteur d’activité, l’hôtellerie n’est vraiment pas épargnée. De ce fait, on apprécie d’avoir des leviers sur lesquels s’appuyer pour faciliter nos recrutements. Nous sommes dans une démarche de transmission. Les personnes très expérimentées vont transmettre aux moins expérimentées. On essaie de travailler là-dessus. C’est très important pour moi. C’est pour cela que nous souhaitions axer une partie de notre recrutement vers les jeunes. Il est important de leur donner une chance, l’opportunité d’entrer dans la vie active et les accompagner dans cette démarche de progression. C’est très intéressant de travailler dans ce sens. Ça permet de voir l’évolution de nos collaborateurs ».

En Grand Est, près de 13 000 projets de recrutements en 2021 pour le secteur de l’hôtellerie-restauration

Le secteur de l’hôtellerie-restauration en Grand Est prévoit près de 13 000 projets de recrutement en 2021 (enquête BMO 2021). Employés polyvalents, cuisiniers, commis de cuisine, serveurs, employés d’étage… Pour accompagner les professionnels, Pôle emploi multiplie les initiatives et les actions pour rapprocher l’offre de la demande. Dernière en date, en collaboration avec l’UMIH dans le bassin de Colmar, Mon job sur un plateau ! Une interface et des lignes directes pour employeurs et candidats pour booster les recrutements et accompagner la réouverture des établissements. Pour Fabrice Albini, ces métiers sont passionnants et enrichissants. «C’est un métier de transmission, un travail d’équipe. On vend à nos clients une part de rêve. Quand on vient dans un quatre étoiles, sur la route des vins, on vient pour le site bien évidemment mais également pour la qualité de l’établissement. Ce qui est essentiel c’est de faire vivre à nos clients un séjour le plus inoubliable possible. Il faut prendre du plaisir dans ce qu’on fait, avoir le sens de l’accueil et du détail. En cuisine, de la passion et de la créativité. On transmet des émotions à nos clients. Il faut avoir le sourire. C’est un métier où on aime l’autre ! ».

« La formation est essentielle, mais également la motivation, la détermination, l’envie de progresser et d’apprendre. Quelqu’un dans cette dynamique peut progresser très vite au sein de l’entreprise. Notre démarche consiste à accompagner l’ensemble de nos collaborateurs dans cette progression, une transmission permanente du savoir-faire »

Fabrice Albini
Directeur, Hôtel Spa Husseren Collections – Husseren Les Chateaux (68)

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.