Article

Stade vers l’emploi : comment les recruteurs détectent les savoir être à travers le défi sportif ?

Booster les recrutements en s’appuyant sur les valeurs du sport, c’est une idée simple à l’origine d’un partenariat inédit entre Pôle emploi, la Fédération française d’athlétisme et le Comité d’organisation des jeux olympiques 2024. En Grand Est, plus de 20 événements sont programmés jusqu’en octobre 2022. Point d’étape avec André Giraud, Président de la Fédération française d'athlétisme et Jean-Pierre Deloy Président de la Ligue d’athlétisme régionale du Grand Est.

Publié le  01/06/2022

 

220627-SVE-1140.png

Avec un bilan 2021 très encourageant puisque 39% des demandeurs d’emploi ont retrouvé un emploi, un mois après leur participation et 67% six mois après, l’édition 2022 s’annonce tout aussi enthousiasmante pour les participants comme pour les organisateurs. Jean-Pierre Deloy, Président de la ligue d’athlétisme régionale du Grand Est était présent lors de la première en octobre dernier à Mulhouse. D’abord circonspect, il est aujourd’hui totalement séduit. «J'avoue que j'ai été littéralement épaté par l'ambiance. Au début, on avait affaire à des demandeurs d'emploi assez fermés, qui ne savaient pas qui, parmi les membres du groupe, étaient recruteurs. La journée s'est passée dans une ambiance qui s'est débridée au fur et à mesure. Et l'après-midi, il fallait voir les yeux des gars quand ils découvraient qu'un tel ou une telle était recruteur au sein de leur groupe. Je me souviens en particulier de ce recruteur qui disait à des demandeurs d'emploi : «Toi, tu ne vas voir personne d'autre, je te veux et tu viens me voir tout à l'heure». J'avoue que cette anecdote-là m'a très profondément marqué».

«Ceux qui se donnent sur un terrain sauront relever les challenges en entreprise» André Giraud, Président de la Fédération française d'athlétisme


Car toute l’originalité du concept réside dans l’anonymat temporaire des recruteurs et des demandeurs d’emploi. Le temps pour eux de dévoiler leur savoir-être à travers des épreuves sportives. «L’esprit d'équipe est tel que les recruteurs peuvent, à travers le comportement des demandeurs d'emploi, juger surtout le savoir-être, ce qui semble être un des aspects les plus importants dans la démarche», constate Jean-Pierre Deloy.

Pour André Giraud, Président de la Fédération française d'athlétisme, il est évident que les valeurs du sport sont facilement transposables au monde du travail. «Il y a la rigueur, le dépassement de soi, parce que le sport permet de se dépasser. D’autre part, dans les entreprises, il y a des challenges à relever comme dans le sport. Donc ceux qui se donnent sur un terrain sauront relever les challenges en entreprise». Le sport, c’est également le respect des règles et «dans les entreprises, on a besoin aussi de respecter des règles». La solidarité fait également partie des grandes valeurs du sport, une valeur «dont les entreprises ont besoin aujourd'hui pour pouvoir évoluer dans la société que nous vivons».

Du stade vers l’emploi : recruter autrement !

«Du stade vers l'emploi», c’est s'appuyer sur les valeurs du sport pour booster les recrutements, côté employeurs, et décrocher un contrat dans un cadre innovant pour les demandeurs d'emploi.
En savoir plus

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

81,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.