Article

Club Med : « Près d’un tiers de nos recrutements se font avec l’aide de Pôle emploi »

Olivier Bergeret, Directeur des ressources humaines Europe Afrique chez Club Med revient sur la crise sanitaire et ses incidences sur le secteur du tourisme. Si la réouverture des villages a été effective en France dès le week-end du 22 mai 2021, le groupe anticipe un retour à la normale pour l’hiver 2022.

Publié le  26/05/2021

Olivier-Bergeret

 

Quel est l’état des réservations à l’heure actuelle pour la période estivale ? Avez-vous renforcé vos équipes de conseillers service après-vente ?  

Les réservations progressent au fil des déclarations gouvernementales et des différentes étapes de déconfinement. Ainsi, si l’on compare les réservations pour l’été à fin mars 2021 à celles de fin avril 2021, celles-ci ont pratiquement doublé. Grâce à l’activité partielle, nous avons maintenu tous nos salariés en agence au début de la crise. Puis lorsque notre activité a pu reprendre, chacun a ainsi retrouvé son poste. La situation n’a donc pas nécessité un renforcement de nos effectifs en service après-vente.
 

La crise sanitaire a induit une accélération des usages des outils digitaux. De quelle façon la digitalisation pourrait impacter l’emploi dans le secteur du tourisme ? 

Il y aura sans conteste un avant et un après la crise sanitaire. En termes de recrutement tout d’abord : tous nos recrutements sont actuellement réalisés par visio et les contrats sont signés de façon dématérialisée. Il s’agit là d’outils que nous avons dû adopter rapidement et que nous utiliserons sans doute à l’avenir, c’est-à-dire une fois la crise sanitaire derrière nous.

Cela étant, je pense que dans des métiers qui touchent à l’humain, nous aurons besoin à un moment où à un autre de revenir partiellement à du présentiel en recrutement et formation, permettant de mieux sonder les softskills des candidats. Par ailleurs, nos métiers se digitalisent : au sein du groupe Club Med, nous avons ainsi initié notre révolution digitale il y a 5 ans. De nombreux outils ont été mis en place afin de permettre à nos clients de fluidifier leurs séjours. Ces nouveaux outils ne sont en aucun cas destinés à remplacer nos collaborateurs. 
 

Comment vos salariés ont-ils vécu les différentes périodes de fermeture ? 

Nous avons souhaité sécuriser nos saisonniers. C’est-à-dire que cet hiver, nous avons - conformément aux préconisations gouvernementales - réalisé les embauches des saisonniers qui ont ensuite été placés en chômage partiel. Si nos villages étaient fermés durant l’hiver 20/21, nous avons mis en œuvre des dispositifs afin de maintenir le lien avec nos salariés. C’est ainsi que nous avons organisé un événement digital durant l’hiver réunissant plus de 600 G.E et G.O. primo-accédants. Cela nous a permis de les fidéliser : 80 % d’entre eux travailleront dans nos villages cet été !
 

Comment anticipez-vous la reprise de l’activité ? 

Après les événements de l’hiver, nous avons toujours eu la conviction que nous rouvririons cet été et c’est notamment pour cette raison que nous avons initié le recrutement de nos saisonniers dès l’hiver 2021. Je pense que nous devrions retrouver une activité normale à l’hiver 2022 avec des conditions d’exploitation à 100% de nos capacités et la réouverture totale des frontières. 
Nos clients restent en attente de liberté mais également de sécurité sanitaire, aussi il est fort probable que les protocoles sanitaires que nous avons adoptés durent sur le long terme. Une question reste néanmoins actuellement en suspens, celle des autorisations de déplacements à l’international pour nos villages.
 

Prévoyez-vous de recourir à de nouvelles embauches ? Si oui, quels profils recherchez-vous ?  

Nous prévoyons de nouveaux recrutements pour le fonctionnement de nos villages, sur un total de 3 500 postes en France principalement en CDD de 4 à 6 mois, nous allons recruter environ 1 000 personnes pour les villages situés au sein de l’Hexagone. Il s’agit là d’un niveau légèrement supérieur à celui des autres années et qui s’explique par le renforcement des équipes pour la mise en place de normes sanitaires strictes.

Au total, nous comptons près de 130 métiers dans nos villages qui vont de l’hôtellerie-restauration aux loisirs, en passant par des fonctions d’encadrement.  Nous recrutons sur diplôme (encadrement d’activités sportives, encadrement d’enfants, position managers, etc.) et nous nous appuyons notamment sur les softskills des candidats ainsi que sur leur adhésion aux valeurs du groupe Club Med. Ainsi, nous recrutons également sans pré-requis de diplôme pour les métiers où l’expérience est aussi importante.
 

De quelle façon Pôle emploi vous accompagne pour ces nouvelles embauches ? 

Notre collaboration avec Pôle emploi s’inscrit sur le long terme puisque nous sommes partenaires de Pôle emploi depuis plus de 20 ans. Ensemble, nous avons mis en place de nombreux dispositifs, à l’instar de celui réalisé en 2019 : un road show national qui nous a permis de partir à la rencontre de 750 candidats dans 25 villes de France, dont 315 d’entre eux ont été recrutés ! Avec la crise sanitaire, nous avons poursuivi ce type d’action mais de façon virtuelle. Je dirai qu’à l’heure actuelle près d’un tiers de nos recrutements sont réalisés avec le concours de Pôle emploi. 
 

Avez-vous des initiatives dédiées à l’insertion des jeunes ?

Voici 15 années que nous avons initié un programme d’alternance. En quinze ans, ce sont 2 200 alternants qui nous ont rejoint, avec un taux de succès au diplôme de 92 %. Chaque année, ce sont en moyenne 150 jeunes qui nous rejoignent en alternance pour des programmes allant de 7 à 24 mois et à l’issue desquels nous sommes en mesure de leur proposer un emploi.
 

Plus d'actualités

Article

Index de l'égalité entre les femmes et les [...]

Avec un score de 99/100, Pôle emploi vient de publier au 1er mars 2022 son index de l’égalité femmes-hommes 2021, en application de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Article

« L’Émission n°6 » décrypte la façon dont les [...]

La 6e édition de « L’Émission », le talk show digital imaginé par Pôle emploi, aborde l’important sujet de l’influence du numérique sur le marché du travail, et plus particulièrement la façon dont les réseaux sociaux changent la donne pour les demandeurs d’emploi.

Article

LinkedIn alerte sur les distorsions possibles du [...]

Depuis la crise sanitaire le télétravail a remporté une bonne partie des suffrages des collaborateurs, et alors que le travail devient de plus en plus hybride, il ne faut pas faire d’amalgame entre travail à distance et absentéisme.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

84,8 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.