Article

Le facility management en pleine expansion

Building manager, hospitality manager, technicien multitechnique et multiservice… les métiers du facility management ont le vent en poupe. Sur un secteur ultra dynamique et pourvoyeur d’embauches, Steam’O se place en expert pour répondre aux besoins accrus des entreprises sur ces profils, avec une qualité attendue sur le savoir-être. Lumière sur le potentiel du FM avec Eve Juillet, directrice RH chez Steam’O.

Publié le  19/09/2019

Photo_Eve_Juillet.png

 

Quels sont les métiers réunis au sein de Steam’O ?

Notre offre opérationnelle se concentre autour du facility management (FM) et de la maintenance multitechnique dans le secteur de l’exploitation immobilière. La branche FM intègre des métiers type building managers ou pilotes FM, dédiés à la gestion des prestations de service chez nos clients. Cette expertise couvre notamment les services de l’accueil, les espaces verts, le gardiennage, et également l’exploitation technique du bâtiment ou encore la restauration d’entreprise. Ce pôle fait également appel à des techniciens multiservices, qui interviennent sur tout ce qui est aménagement des espaces, bureaux, réunion, etc., des activités multitâches au service des occupants. Sur la branche multitechnique, nos personnels disposent d’une expertise spécifique sur les parties électricité et CVC (chauffage, ventilation, climatisation), avec ce même objectif de s’inscrire dans les stratégies Qualité de Vie des entreprises.

 

Quelle est votre observation du marché du FM aujourd’hui ? De nouveaux métiers émergent-ils ?

Il y a aujourd’hui une tendance forte à externaliser ce type de prestations, alors qu’à l’époque, ce qu’on appelait les services généraux étaient gérés en interne, « a minima ». Soucieuses de se concentrer sur leur cœur de métier, les entreprises confient aujourd’hui leurs activités connexes aux FMeurs, ajoutées à de nouvelles prestations orientées sur le bien-être du client final (les occupants de l’immeuble). Parmi ces nouveaux métiers, les hospitality/community managers font l’objet d’une demande accrue. Leur vocation est de créer des communautés au sein de nos entreprises, organiser des événements, solutionner des demandes individuelles, etc., et ainsi de fédérer les collaborateurs autour de services à forte valeur ajoutée. Chez Steam’O par exemple, nous travaillons avec des conciergeries pour offrir ce type de prestations à nos clients, généralement de grosses structures en capacité de les intégrer. 

 

La pénurie de gens formés aux métiers du FM, notamment sur la partie technique, entraîne une quantité d’offres d’emplois non pourvues.


Qu’attendez-vous des candidats à ces métiers aujourd’hui ?

Nous recrutons des personnes issues de parcours très différents, sans autre considération que leur potentiel à ces métiers. Quel que soit leur âge, scolarité ou expérience, on ne ferme aucune porte. Notre point de vigilance se portera sur le savoir-être, un critère essentiel dans les métiers du FM, qui impliquent une interface permanente avec les collaborateurs d’une entreprise. Sur les métiers d’hospitality/community manager, nous aurons également tendance à nous diriger vers des profils issus de l’hôtellerie/restauration, plus sensibles à la notion de service client. 

 

Qu’en est-il de l’offre et de la demande sur ce secteur ?

La pénurie de gens formés aux métiers du FM, notamment sur la partie technique, entraîne une quantité d’offres d’emplois non pourvues. Nous avons un fort potentiel d’embauche sur ces contrats, et une certaine difficulté de recrutement. Nous recrutons jusqu’à présent une centaine de collaborateurs par an sur ce secteur, avec une trentaine de postes ouverts en permanence. 95% des postes sont des CDI, un contrat de FM se déroulant généralement sur 3 ans renouvelables. Pour pallier ce besoin, nous nous sommes rapprochés des écoles qui forment à nos métiers, au travers de partenariats efficaces notamment sur les stages et jobs d’été. Le problème ne vient donc pas du marché de l’emploi FM, qui est très porteur, mais bien de la difficulté à trouver des candidats au profil attendu pour répondre aux critères de savoir-être de ces métiers. 

 

Il y a-t-il des leviers d’intégration et de progression au sein de Steam’O ?

L’objectif est de parler de nos métiers, de notre société, mais également des parcours de formation que nous mettons en place pour faire monter nos ressources en compétence, combler les lacunes éventuelles sur les « bases » et notamment sur le savoir-être. Nous élaborons actuellement des modules internes accessibles aux personnes intégrées chez Steam’O, sur tout ce qui concerne la formation en situation professionnelle. Nous travaillons également avec des partenaires externes tels que le lycée Raspail, pour monter des modules spécifiques aux métiers du technique et du multiservice.  

 

Quels sont vos actuels leviers de recrutement ?

Pôle emploi, avec qui nous avons organisé des sessions de recrutement sur le métier de technicien multiservice, est un important pourvoyeur de ressources. Nous travaillons également avec le moteur de recherche d’emplois Indeed et l’agence Monster, sur des profils type building/community manager, une population de cadres qui représente environ 25 % des collaborateurs chez Steam’O. Notre objectif étant de multiplier nos effectifs à court/moyen terme, nous sommes actuellement en train de doper nos ressources pour pouvoir développer ces événements, renforcer plus étroitement nos liens avec Pôle emploi, et développer les jobs-dating dès la rentrée. 

https://www.steamo.fr/

 

Steam’O, nouvel atout FM de Sofinord

Suite à son rapprochement avec Sofinord en juin dernier, Steam’O devient la 4e branche métier de la holding, aux côtés de LMB (intérim/prestations de service dans le secteur luxe/beauté), ICTS Europe (sécurité et sûreté aéroportuaire) et le groupe Armonia (filiales proposant des prestations de services B2B, parmi lesquelles Facilitess). Conservant son identité, son indépendance et son expertise sur ses métiers, Steam’O profite de ce rapprochement stratégique pour accroître ses perspectives et ses ambitions. Aujourd’hui, Steam’O revendique 40 millions d’euros de CA, et compte 280 salariés.  

Plus d'actualités

Article

Index de l’égalité salariale Femmes-Hommes

En septembre dernier, un premier bilan de l’index de l’égalité salariale Femmes-Hommes a pu être dressé, sur les données publiées par les entreprises de plus de 250 salariés. Une première étape qui montre qu’elles jouent le jeu, saluant cet outil qui permet de mettre en lumière les points à améliorer.

Article

Le secteur adapté : levier d’inclusion, moteur [...]

Avec au moins 55% de salariés en situation de handicap dans ses effectifs, l’Entreprise Adaptée est un acteur à part entière du marché du travail. Inclusive par nature, elle contribue à créer des passerelles vers l’entreprise.

Article

Emploi et handicap : « Ce qui semblait [...]

La France compte actuellement 459 100 salariés en situation de handicap. Un chiffre en progression de 25% en 5 ans, lié à la conjonction de différents facteurs : des lois plus incitatives, une augmentation de l’action en faveur des personnes en situation de handicap dans la fonction publique et une évolution culturelle constante. Retour sur ces évolutions avec Hugues Defoy, directeur de la mobilisation du monde économique et social à l'Agefiph.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.