Emploi intérimaire en mars 2015

Publié le  12/05/2015

Mise à jour le 15/12/2017

L’emploi intérimaire baisse de 1,4% en mars et de progresse de 1,0% sur un an

Fin mars 2015, le nombre d’intérimaires s’établit à 591.600, en valeur corrigée des variations saisonnières. Il connaît une baisse de 1,4% par rapport à fin février 2015 (- 8.300). En un an, l’intérim augmente de 1,0% (+5.900 de fin mars 2014 à fin mars 2015).

Les effectifs intérimaires baissent dans tous les grands secteurs

En mars, les effectifs intérimaires baissent le moins dans le tertiaire (-0,6%). L’industrie voit ses effectifs intérimaires baisser de 1,1%. La plus forte baisse est observée dans la construction (-3,7%).

Parmi les principaux secteurs de l’industrie, les effectifs intérimaires augmentent seulement dans la « fabrication de matériels de transport » (+1,4%). Les effectifs intérimaires baissent dans les autres secteurs : -0,6% pour les « industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution », -1,5% pour la « fabrication d’autres produits industriels », -1,6% pour « fabrication de denrées alimentaires, de boisson et de produits à base de tabac » et -1,9% pour la « fabrication d’équipement électriques, électroniques, informatiques fabrication de machines ».

Dans le tertiaire, les effectifs intérimaires augmentent seulement dans les « transport et entreposage » (+0,3%). Les effectifs intérimaires dans les autres secteurs connaissent des baisses : -0,7% pour les « commerce, réparation d’automobiles et de motocycles », -0,9% pour les « activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien » et -3,1% pour les « administrations publiques, enseignement, santé humaine et action sociale ».
Sur un an, les effectifs intérimaires augmentent plus pour les femmes (+2,7%) que pour les hommes (+0,2%).

De fin mars 2014 à fin mars 2015, les intérimaires de 20 à 24 ans et ceux de 25 à 29 ans ont vu leurs parts baisser (respectivement -0,1 point et -0,2 point). Les intérimaires de 40 à 49 ans voient leur part se stabiliser. Les autres catégories d’âge voient leurs parts augmenter.

Sur un an, toutes les catégories socioprofessionnelles exceptée celle des ouvriers qualifiés voient leurs effectifs intérimaires augmenter : +4,0% pour les employés, +3,9% pour les ouvriers non qualifiés et +3,1% pour les cadres et profession intermédiaires. L’emploi intérimaire des ouvriers qualifiés baisse de 3,4%.  

Sur un mois, l'emploi intérimaire progresse dans 5 régions

En mars, la région Languedoc-Roussillon enregistre la plus forte hausse (+2,8%). Elle est suivie par la région Pays de la Loire (+2,4%). Sur un an, l’emploi intérimaire progresse dans 12 régions. La hausse la plus marquée concerne le Languedoc-Roussillon (+10,3%).

Avertissement : : Les travaux méthodologiques menés conjointement par Pôle emploi et la Dares ont permis d’obtenir, à partir de la publication relative à janvier 2015 des statistiques d’évolution de l’emploi intérimaire identiques. Cf /cms/{mode}/{lang}/sites/peorg/contents/articles/statistiques-analyses/sources-statistiques/systeme-dinformation-ett.html

En savoir + : L'emploi intérimaire en mars 2015 - Statistiques et Indicateurs n°15.018 (PDF, 181 Ko)

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

72%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune

Ensemble pour l'emploi