Article

Restaurer le patrimoine français pour retrouver le chemin de l’emploi

Plongez au cœur d’une association unique, ACTA VISTA, qui a fait de la restauration du patrimoine français un moyen d’insertion professionnelle pour des personnes très éloignées de l’emploi. Rencontre avec Pâquerette Demotes-Mainard, directrice générale.

Publié le  16/09/2022

 

patrimoine_paquerette.jpg

 

1660. Louis XIV lance la construction du Fort Saint-Nicolas, situé à l’entrée du Vieux-Port, à Marseille. Sa particularité ? Ses canons sont tournés contre la ville et les marseillais pour les « mater » et les dissuader de se lancer dans des frondes. 2022. Des femmes et des hommes s’activent au milieu du fort. Depuis 2003, ils travaillent à la restauration de ce bâtiment, joyau du patrimoine français et classé monument historique. Au cœur du projet, l’association ACTA VISTA. Créée il y a 20 ans, elle œuvre dans le champ de l’insertion professionnelle basée sur la restauration de Monuments historiques, en formant, qualifiant et accompagnant vers l’emploi des personnes en situation de précarité économique et sociale. 

« Sur nos chantiers, nous confions à des personnes en difficulté des monuments historiques très précieux pour le patrimoine français. C’est une manière de les remobiliser autour de projets qui les rendent fiers. Une marque de confiance qui peut faire la différence et leur permettre de retrouver le chemin de l’emploi », nous explique Pâquerette Demotes-Mainard. 

Chaque année, sur l’un des chantiers confiés à ACTA VISTA en France (Cœur de ville de La Ciotat, La Poudrerie à Saint-Chamas, Fort d’Entrecasteaux, Fort Ganteaume, domaine de Chambord…), 500 personnes sont formées par l’association, Elles peuvent être très éloignées de l’emploi : « La pédagogie de formation déployée sur les chantiers, basée sur le geste professionnel, permet de recruter des candidats disposant de peu de prérequis. Le port de charges lourdes, la capacité de travailler en hauteur et un certain niveau de maîtrise de la langue française (compréhension des consignes) sont toutefois nécessaires », précise Pâquerette.

La plupart des salariés sont dirigés vers l’association via des partenaires : les missions locales, des associations du territoire, des centres d’accueil de demandeurs d’asile… « Et nous travaillons main dans la main avec Pôle emploi qui nous adresse une grande partie des personnes, la plupart du temps très éloignées de l’emploi. Nous partageons l’objectif commun de favoriser l’accès à l’emploi sur le territoire et de donner des solutions concrètes à chaque personne accompagnée. Nous partageons la même vision de la formation professionnelle qui doit être un tremplin pour y parvenir », souligne Pâquerette. 

Leurs parcours de formation dure un an maximum (6 mois, renouvelable une fois). Chacun bénéficie d’un accompagnement par trois salariés d’ACTA VISTA : un chef de projet qui l’aiguille dans son parcours professionnel, un chef de chantier qui s’occupe du volet formation et un formateur qui anime les plateaux pédagogiques et prépare à l’examen du titre professionnel. 

 

« Grâce à l’engagement de nos équipes, le taux de sorties positives (formation qualifiante, CDD, CDI…) atteint 80 % sur certains territoires. Et 9 salariés sur 10 vont obtenir tout ou partie de l’examen du titre professionnel qualifiant. »


Acquérir un savoir-être et un savoir-faire pour trouver le chemin de l’emploi

Taille de pierre, maçonnerie du bâti ancien, menuiserie, ferronnerie… Pendant un an, les salariés alternent des semaines passées sur les chantiers et des semaines sur les plateaux pédagogiques. Ils font, défont, se trompent, recommencent... Jusqu’à savoir maîtriser et répéter les gestes avec précision, connaître les tracés et les techniques souvent ancestrales. Ils y apprennent aussi tout un savoir-être : respect des horaires, travail en équipe, application des consignes. « Au début, pour beaucoup d’entre eux, il y a une méconnaissance des codes de l’entreprise sur lesquels ils vont pouvoir travailler pendant plusieurs mois », précise Pâquerette. 

Tout est mis en œuvre pour permettre à chacun de retrouver le chemin de l’emploi, quel qu’il soit. « À l’issue de leur passage chez nous, les 2/3 des salariés retrouvent un emploi. Grâce à l’engagement de nos équipes, le taux de sorties positives (formation qualifiante, CDD, CDI…) atteint 80 % sur certains territoires. Et neuf salariés sur dix vont obtenir tout ou partie de l’examen du titre professionnel qualifiant. Pour eux c’est une très bonne chose, qu’ils pourront valoriser quels que soient leurs choix professionnels pour la suite. 80 % d’entre eux arrivent chez nous sans aucun diplôme… ».

Abdallah Djibril Moussa a intégré ACTA VISTA en 2020 avec l’ambition de trouver un emploi. Il explique : « J’ai beaucoup aimé travailler au Fort Saint-Nicolas, le rythme de travail me plaisait. ACTA VISTA m’a aidé à apprendre le français et à trouver un travail qui me plaît ». Originaire du Soudan, Adballah était anciennement vendeur de fruits et légumes. Après son passage dans l’association il a trouvé un emploi de monteur-échafaudeur. À l’issue de leur expérience sur les chantiers, les salariés pourront se diriger vers des métiers très variés, tout en bénéficiant d’un accompagnement socio-professionnel poussé.*

 

Restaurer le patrimoine, transformer des vies

 

hizbullah_patrimoine.jpg

 

Près de 40 chantiers de restauration sont passés entre les mains des salariés et de l’équipe encadrante d’ACTA VISTA, dans toute la France. Tous sont des lieux d’exception et de prestige. Sur chacun d’entre eux, l’excellence est de mise. Elle permet aux salariés en formation de retrouver leurs marques et de reconstruire leur avenir professionnel. Pour Hizbullah, salarié en insertion et formation chez ACTA VISTA : « Avec la taille de pierre et le chantier ici, j’apprends du nouveau tous les jours. Il y a de la création aussi, c’est un moyen d’expression que j’ai trouvé en plus d’un métier. » Pâquerette ajoute : « Cette transformation, nous la voyons tout au long du parcours des salariés, parfois de manière physique : leur posture change et ils retrouvent le sourire ». 

Pour faire naître des vocations et faire connaître les métiers du bâti et du patrimoine au plus grand nombre, ACTA VISTA a commencé à ouvrir ses chantiers aux plus jeunes pour qu’ils puissent les visiter et rencontrer l’équipe et les salariés. « Cela donne lieu à de superbes rencontres intergénérationnelles ! », s’exclame Pâquerette. Autre défi pour l’association, la féminisation de ces métiers, qu’elle encourage grâce à des campagnes de communication. De manière générale, l’association compte bien démarrer de nouveaux chantiers, partout en France et accompagner de plus en plus de salariés pour faire naître de belles histoires et donner à tous la chance de trouver sa place dans la société.

 

À l’occasion de la 39e édition des Journées européennes du patrimoine, La Citadelle de Marseille organise sa Semaine du patrimoine. Le site ouvrira ses portes au public autour de tables rondes, de visites guidées et d’ateliers de découverte des métiers du bâti ancien.

Découvrez le programme ici

Plus d'actualités

Article

Pôle emploi et l’Adie, partenaires pour la [...]

En accompagnant près de 25 000 personnes en moyenne chaque année, l’Adie est un partenaire clé pour la réussite des entrepreneurs en France. Avec Pôle emploi, sur le terrain, au plus près des besoins, l’Association pour le droit à l’initiative économique conseille, accompagne et finance les entrepreneurs dans la création et le développement de leur activité.

Article

Pauline Grisoni : se lancer et s’épanouir dans [...]

À l’occasion de la 5e édition de « ReStart », l’opération dédiée à la création et à la reprise d’entreprise, Pôle emploi donne la parole à Pauline Grisoni, entrepreneure accomplie. Elle lance alors le podcast « La Leçon », avec l’envie d’aborder la notion d’échec dans la vie professionnelle de manière positive.

Article

Le champ des possibles du bureau de demain

Le futur du travail continue de s’écrire deux ans après la bascule dans le nouveau monde. Tour d’horizon.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

81,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.