Article

« La réindustrialisation du pays passera par les savoir-faire ! »

Comprendre les enjeux et perspectives concernant l’emploi industriel, avec Hubert Mongon, Délégué général de l’UIMM La Fabrique de l’Avenir, à l’occasion de la Semaine de l’Industrie.

Publié le  21/11/2022

 

uimm_mongnon_art_org.jpg

 

Comprendre les enjeux et perspectives concernant l’emploi industriel, avec Hubert Mongon, Délégué général de l’UIMM La Fabrique de l’Avenir, à l’occasion de la Semaine de l’Industrie.

 

La Semaine de l’Industrie revient le 21 novembre. Pourquoi est-ce important ?

Hubert Mongon : La Semaine de l’Industrie est essentielle pour valoriser nos métiers et les différentes filières industrielles. Elle nous donne une visibilité importante au travers d’événements organisés dans toute la France. Nous attendons le grand public, les demandeurs d’emploi notamment, pour leur faire découvrir ces nombreux métiers, également les scolaires pour aiguiser leur curiosité. La Semaine de l’Industrie offre aussi l’opportunité de rencontres avec les professionnels.

 

Contexte sensible actuellement dans l’industrie. Pour quelles raisons ?

H. M. : Les raisons sont multifactorielles. La crise sanitaire liée au Covid-19 a fragilisé certaines activités, mais c’est désormais la crise énergétique qui représente une véritable menace. La hausse des prix de l’énergie entame sérieusement la rentabilité des entreprises françaises ou produisant en France, et affaiblit leur compétitivité à l’international (c’est essentiellement l’Europe qui est touchée).

Car les faibles coûts énergétiques, notamment basés sur l’électricité d’origine nucléaire, étaient jusque récemment un avantage compétitif pour l’industrie française. Ajoutez à ce tableau l’affaiblissement de la demande et le repli du volume des commandes. En conséquence, la production industrielle a enregistré un net recul récemment.

 

L’emploi dans l’industrie en chiffres

 

+ 23,8 % d’intentions d’embauche dans l’industrie en 2023 
dont + 42 % pour la métallurgie et + 37,8 pour l’équipement électrique, électronique et informatique) – Étude BMO – Pôle emploi

76 000 emplois non pourvus en 2022 (la moitié dans la métallurgie) – Source : DARES
 

Quel est l’impact sur l’emploi industriel ?

H. M. : Le recours au chômage partiel progresse. Mais dans l’ensemble nous avons un grand besoin d’embaucher ! 76 000 postes sont actuellement non pourvus, dont la moitié pour la seule métallurgie. Déjà, l’industrie en France est structurellement confrontée à une pénurie de main d’œuvre. Les chaudronniers, soudeurs et techniciens de maintenance font partie des métiers les plus en tension du pays.

De surcroît, on assiste actuellement à une forte progression des intentions d’embauches dans la métallurgie et l’équipement électrique, électronique et informatique… Nous nous retrouvons dans une situation critique, avec des entreprises qui refusent des commandes faute de main d’œuvre.

 

Y-a-t-il des causes plus profondes qui freinent la réindustrialisation du pays ?

H. M. : L’industrie a un bel avenir en France, mais il faut se battre ensemble pour la préserver. Et ne pas reproduire les erreurs qui ont conduit à la désindustrialisation. Je pense à 2008, où nous avons abandonné la préservation de savoir-faire sous la pression de la crise financière. Dans les turbulences actuelles, il faut tout faire pour les conserver et les transmettre. Cela passe par la sanctuarisation des emplois partout où c’est possible, en pourvoyant tous les postes en attente, et bien sûr la formation joue un rôle important. 

Il nous paraît essentiel d’agir le plus tôt possible, dès l’orientation des jeunes et la formation initiale, puis tout au long de la carrière avec la formation continue. Enfin, nous devons redoubler d’efforts pour accompagner les personnes motivées pour se reconvertir dans l’industrie.


 

« Nous devons tout faire pour mieux aligner l’orientation et la formation avec les besoins en recrutement des entreprises industrielles. »


Comment l’UIMM se bat-elle pour maintenir l’emploi industriel ?

H. M. : Nos équipes se mobilisent au quotidien au sein du réseau territorial de l’UIMM, pour aider les entreprises industrielles de la métallurgie à trouver les compétences nécessaires à leur développement, notamment via la formation et l’alternance. 

De plus, nos partenariats amplifient notre rayon d’action et notre force de frappe : avec le Gouvernement, par un plan de réduction des tensions de recrutement dans notre secteur ; avec Pôle emploi, au travers de notre convention pour rapprocher les demandeurs d’emploi de l’industrie ; avec l’APEC, pour favoriser l’adéquation entre les besoins des entreprises de la métallurgie et les compétences des cadres et jeunes diplômés ; et bientôt avec l’Agefiph et les Missions locales.


 

Pouvez-vous préciser l’action de l’UIMM avec Pôle emploi ?

H. M. : Concrètement, nous communiquons au niveau national pour faire connaître au plus grand nombre les opportunités de carrières dans l’industrie. La Semaine de l’Industrie est un moment privilégié pour cela, avec plusieurs centaines d’événements à notre initiative, certains en co-animation avec Pôle emploi (Show Industrie de Metz). 


Par ailleurs, nous allons développer encore davantage notre coopération de terrain, entre les UIMM territoriales et les Directions régionales de Pôle emploi. Cela concernera notamment :

 

  • le sourcing des candidats,
  • l’anticipation des besoins en recrutement et d’accompagnement des demandeurs via les Conseillers Entreprises,
  • le partage d’information pour contribuer au diagnostic sectoriel et territorial des besoins de recrutement dans l’industrie,
  • la mobilisation sur les dispositifs d’aide à la formation avant l’embauche, et les aides au recrutement. 

 

« La finesse des maillages territoriaux de l’UIMM et de Pôle emploi est un atout déterminant pour accompagner les demandeurs vers l’emploi industriel. »


L’UIMM La Fabrique de l’Avenir

 

L’UIMM La Fabrique de l’Avenir est une organisation professionnelle engagée au service des entreprises industrielles de la métallurgie. Elle représente aujourd’hui 42 000 entreprises industrielles de la métallurgie et de la transformation des métaux, de la mécanique, de l’automobile, de la construction navale, de l’aéronautique, du spatial et du ferroviaire, de l’électrique et de l’électronique, du nucléaire et des équipements ménagers, qui emploient 1,6 million de salariés.

L’UIMM La Fabrique de l’Avenir s’appuie sur un réseau de 59 chambres syndicales territoriales et 10 fédérations professionnelles. Pilote du premier réseau privé en matière de formation technique et industrielle, elle accompagne au plus près de leurs besoins l’ensemble des entreprises industrielles dans la recherche des compétences nécessaires à leur développement, avec 33 Pôles formation sur 136 sites et 36 000 alternants formés par an.

Lire le communique de presse : L’UIMM et Pôle emploi renforcent leur coopération pour remédier aux pénuries de main-d’œuvre dans l’industrie

Plus d'actualités

Article

RSE : un atout qui fait la différence pour la [...]

Décryptage des nouvelles attentes des candidats en matière de responsabilité sociale et environnementale des entreprises par Julien Schmidt, professeur associé au département Durabilité de l’ESCP, Benoît Cornu, associé fondateur de Juste, Maison de talents et Marie-Agnès Lenquette, Directrice des ressources humaines d’ecosystem.

Article

La facilitation, un levier puissant pour booster [...]

Pour la première fois, Pôle emploi organisait en octobre les Rencontres de la facilitation. Une opportunité appréciée – par près de 300 participants réunis à Paris et 700 à distance – de découvrir et tester des méthodes plaçant l’intelligence collective au cœur des actions.

Article

Pôle emploi partenaire du concours Talents des [...]

Le Concours Talents des Cités a pour objectif de repérer, de récompenser et d’accompagner les réussites entrepreneuriales issues des quartiers prioritaires de la ville. Chaque année, il récompense une trentaine de créateurs d’entreprises issus ou ayant créé dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

81,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.