Article

Égalité des territoires : priorité aux quartiers !

Faire plus pour les demandeurs d’emploi résidant dans les quartiers défavorisés et éloignés de l’emploi est une des priorités de Pôle emploi en tant que signataire des contrats de ville. Renforcement du réseau de proximité, accompagnement personnalisé, soutien aux initiatives sur le terrain… retour sur les principaux leviers actionnés par le service public de l’emploi.

Publié le  24/01/2019

Les quartiers prioritaires connaissent aujourd’hui un taux de chômage 2,5 fois supérieur à la moyenne (25 % contre 9,5 % à l'échelle nationale). Les demandeurs d'emploi qui y résident sont plus éloignés de l'emploi car ils cumulent souvent plusieurs types de difficultés financières et sociales telles que l’accès au logement et à la mobilité. Ils sont également plus souvent victimes de discrimination à l'embauche en raison de leur origine (réelle ou supposée).

Pour lutter contre cette inégalité territoriale, Pôle emploi travaille sur: davantage de proximité, un accompagnement renforcé, et des initiatives de terrain avec les acteurs locaux (associations, collectivités).

 

Un service public au cœur des quartiers

Pôle emploi joue un rôle majeur dans la cohésion et l'égalité des territoires : ses plus de 900 agences et 130 relais de service public constituent un réseau de proximité qui apporte à l’ensemble des acteurs de terrain une analyse précise des besoins au niveau local. Une expertise partagée avec les collectivités qui permet d'adapter l'action publique à des problématiques spécifiques.

Le développement de services et d’actions de proximité dans les quartiers prioritaires (en lien avec la politique de la Ville) se situe au cœur de cette démarche. En janvier 2019, Pôle emploi a ainsi rejoint le dispositif « Axel, vos services de retour à l'emploi » de la Caisse des Dépôts, destiné à favoriser l'insertion professionnelle des résidents du bailleur social CDC Habitat via la présence de conseillers Pôle emploi au sein d'antennes de proximité tenues conjointement avec l'Afpa : un « circuit court » qui a pour ambition de réinventer le lien entre logement, formation et emploi.

Un accompagnement renforcé vers l’emploi

Les résidents des quartiers éloignés de l’emploi sont plus souvent pris en charge dans le cadre des modalités d’accompagnement « renforcé » et de « l’accompagnement global » mis en place par Pôle emploi et les Départements pour assurer un double suivi davantage personnalisé permettant de mieux lutter contre l’ensemble des difficultés financières et sociales auxquelles ils sont confrontés (21 % des bénéficiaires de ce mode d’accompagnement résident en QPV, contre 12 % des inscrits). L’effet positif de cet accompagnement est très concret : les bénéficiaires connaissent un taux de retour à l’emploi supérieur de +27 %.

[Zoom sur] Comment sont accompagnés les demandeurs d'emploi ?

 

Pôle emploi joue par ailleurs un rôle majeur dans la mise en œuvre des Emplois Francs lancé par le Ministère du Travail en 2018 et qui propose une incitation financière aux entreprises qui embauchent en CDD et CDI tout demandeur d'emploi résidant dans les quartiers prioritaires. Pour assurer le succès de ce dispositif, les conseillers se mobilisent pour informer les demandeurs d’emploi et entreprises potentiellement concernées, les mettre en relation et formaliser les contrats.

 

Sur le terrain aux côtés des acteurs de la diversité

Selon une enquête du Défenseur des droits et de l’OIT datant de 2015, le lieu de résidence est un motif de discrimination à l’embauche dans 16% des cas. Pôle emploi s’engage au quotidien pour qu’il n’y ait pas de différence de traitement entre les demandeurs d’emploi, quel que soit le quartier où ils habitent. Plusieurs partenariats avec des acteurs associatifs ont été mis en place dans ce sens, par exemple :

  • avec le cabinet de recrutement Mozaik RH, pour sensibiliser les entreprises sur la question de la diversité et mieux informer les jeunes issus de QPV sur le marché du travail ;
  • avec l'association Nos Quartiers ont des Talents (NQT), pour orienter des jeunes diplômés issus des QPV vers un dispositif de parrainage par des cadres et dirigeants d'entreprises afin de faciliter leur insertion professionnelle. En effet, selon un rapport publié en 2016 par l’Observatoire national de la politique de la ville, « un diplômé bac + 5 de plus de 30 ans a 22 % de chances de moins d’occuper un emploi de cadre lorsqu’il est issu des quartiers prioritaires » ;
  • avec Diversidays, pour favoriser l’émergence des talents de la diversité dans le numérique. Plusieurs fois par an, le collectif réunit un comité de décideurs locaux pour participer à la sélection des meilleurs projets et mettre en lumière les talents d’une région. 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

❝ Mon but est de faire des jeux vidéos un outil de création de lien social et d'inclusion numérique dans les quartiers!❞ Tchu-Ly, président de l'association "Gamer's throne" a pour volonté de mettre à disposition, des salles équipées numériquement, dans les quartiers prioritaires et développer la création de sites de vidéos et d'outils numériques. #avecpoleemploi #poleemploi #gamer #numerique #emploi #jobs

Une publication partagée par Pôle emploi (@poleemploi) le

 

Pour aller plus loin

 

Banlieues : Jeunes diplômés en quête d’emploi

La forte vitalité des créateurs d’entreprises dans les Zones Urbaines Sensibles (ZUS)

Plus d'actualités

Article

Journées du Patrimoine 2019 : Écoles d’hier et [...]

Les journées du Patrimoine version 2019 ont pour thème « Arts et divertissement ». Certaines écoles se sont faites belles pour l’événement, que ce soit autour de l’art, de l’artisanat ou de l’ingénierie et la technologie. Ancrées dans l’histoire et l’avenir, c’est aussi l’occasion de découvrir des métiers et peut-être de susciter quelques vocations.

Article

Deuxième édition de ReStart : la semaine de la [...]

La nouvelle édition de ReStart se déroulera du 30 septembre au 4 octobre dans un contexte de forte augmentation de la création d’entreprise. Une semaine durant laquelle Pôle emploi souhaite aider à faire émerger les idées, lancer les projets, et réaffirmer sa place de premier soutien à la création et la reprise d’entreprise en France.

Article

L’accompagnement global, clé d'un retour à [...]

En 2018, plus 70 000 demandeurs d’emploi parmi ceux les plus en difficultés ont bénéficié de ce que l’on appelle « l’accompagnement global ». Un an après le lancement par le Gouvernement de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, zoom sur ce dispositif clé qui fait ses preuves.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.