Article

Le numérique, levier d’insertion vers l’emploi

Alors que 9 demandeurs d'emploi sur 10 utilisent Internet dans leurs recherches, il existe une fracture numérique qui pénalise des publics déjà éloignés de l’emploi. C’est pourquoi, en parallèle du développement de ses services numériques, Pôle emploi renforce son accompagnement des plus fragiles.

Publié le  31/08/2018

Fracture numérique, « illectronisme » : de quoi parle-t-on ?

On parle de « fracture numérique » pour désigner l’importante disparité entre individus et foyers en termes d’accès et de maîtrise des nouvelles technologies de l’information. 28% de la population est aujourd’hui considérée comme « éloignée du numérique ».

 

 

Cette population est composée de personnes qui ne se connectent jamais à Internet, et d’internautes « distants » dont les compétences numériques ne permettent pas de réaliser certaines opérations du quotidien comme les démarches administratives en ligne ou la recherche d’information.

Un phénomène confirmé par une récente étude de l’institut CSA, qui révèle que près d’un quart des Français souffrirait d’« illectronisme » : un néologisme pour désigner l’« illettrisme numérique », c’est-à-dire la difficulté à utiliser Internet dans la vie de tous les jours.

 

Quid des demandeurs d’emploi ?

Bien que la généralisation des technologies numériques se soit accompagnée d'une utilisation croissante des outils en ligne par les demandeurs d'emploi, 12% d’entre eux n'utilisent pas Internet dans leur recherche d'emploi et 3% déclarent « ne pas savoir utiliser Internet ».

Contrairement aux idées reçues, cette fracture est davantage sociale et « culturelle » que générationnelle : de nombreux jeunes restent éloignés du numérique. C’est notamment le cas des jeunes décrocheurs suivis par les missions locales : seuls 50% des usagers possèdent une adresse mail à leur inscription, et un tiers avoue avoir besoin d’aide pour maîtriser la recherche d’emploi en ligne, la plupart utilisant principalement Internet pour les loisirs.

 

Les actions de Pôle emploi en faveur de l’inclusion numérique

La transformation numérique ne doit pas accélérer l'exclusion sociale. Comme l’exprime Marie-Claire Carrère-Gée, présidente du Conseil d'Orientation pour l'Emploi, il est « vital que chacun maîtrise les règles du jeu du marché du travail en ligne et des réseaux sociaux ».

Afin qu'un maximum de demandeurs d'emploi puisse conquérir leur autonomie numérique, développer leurs compétences et ainsi accéder aux opportunités du marché du travail, Pôle emploi s'attache à les former aux nouveaux usages :

  • En 2016, 260 000 demandeurs d’emploi ont été formés à l’utilisation d’Internet, par exemple grâce aux ateliers « Aide à la recherche d'emploi sur Internet ». Depuis leur création en 2005, ces ateliers sont accessibles à tout demandeur d'emploi ;
  • En janvier dernier, Pôle emploi a signé un partenariat avec Facebook pour la formation de 50 000 personnes éloignées de l'emploi à la maîtrise des outils numériques et des compétences numériques de base ;
  • Le service public de l’emploi est engagé dans le plan « 10 000 formations au numérique », pour que les personnes de niveau infra-bac puissent saisir les opportunités d’emploi dans le numérique.

Pôle emploi travaille également avec la plupart des associations spécialisées dans la lutte contre l’illectronisme, afin de bénéficier de leur expertise : grâce à WeTechCare et Emmaüs Connect, les conseillers améliorent leur capacité à identifier et à accompagner les publics en situation de précarité numérique.

 

« Apprendre les usages numériques, faire acquérir les bons réflexes aux demandeurs d’emploi, sont des enjeux majeurs. En tant que service public de l’emploi, Pôle emploi se doit d’apporter les formations et l’accompagnement nécessaires pour leur permettre de faire face à ces ruptures. La véritable fracture numérique risque bien d’être entre ceux qui auront la possibilité de s’adapter et les autres. Ce sont ces derniers que Pôle emploi soutient dans cette transition »

Jean Bassères
Directeur général de Pôle emploi

« Faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin »

Absence de connexion internet ou de matériel adapté, méconnaissance des nouvelles technologies, de nombreuses personnes restent durablement éloignées du marché du travail en ligne : pour elles, Pôle emploi renforce son accompagnement physique en agence.

Car la transformation numérique doit être gagnante pour tout le monde : la possibilité d'avoir accès à nos services à distance pour les plus autonomes permet aux conseillers de passer plus de temps en agence auprès de ceux qui en ont le plus besoin.

Dégager plus de temps pour l’accompagnement des plus éloignés de l’emploi, c’est le pari de la généralisation de l’inscription en ligne. Dans ce cadre, les personnes éloignées du numérique peuvent se rendre en agence pour être aidées : 3 000 jeunes en service civique ont été recrutés et formés pour les accompagner à l’utilisation de nos nouveaux outils et services.

 

Pour aller plus loin

+ Les services publics à l’heure du digital

 

Plus d'actualités

Quand la blockchain s’empare du recrutement

La blockchain pourrait révolutionner à terme l’organisation des entreprises et en particulier le recrutement, en favorisant la traçabilité des informations fournies par les candidats.

Les trop-perçus : 5 minutes pour comprendre

Dans cette infographie, nous vous expliquons en 5 minutes qu'est-ce qu'un trop perçu ?

Quel métier et quelles compétences pour réussir [...]

Le digital est aujourd’hui partout. Aucun secteur n’y échappe. Mais quels sont les métiers et les compétences qui demain seront les plus recherchés dans ce vaste écosystème ? L’agence Aquent, à l’occasion de son Baromètre des métiers du digital, a interrogé un large panel de professionnels à ce sujet.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.